L’affaire Christina Calayca : disparition en camping.

Christina était une philippino-canadienne née le 19 décembre 1986, elle était la fille de Mario Calayca et Elizabeth Rutledge. Ses parents sont divorcés et elle avait un frère cadet nommé Michael. Christina a grandi dans le catholicisme et était très impliquée dans sa religion.

Elle vivait à Toronto dans le quartier de Cabbagetown et travaillait à la garderie St.Bernadette après avoir obtenu son certificat en éducation de la petite enfance en 2006. En plus de son travail, elle faisait également partie du mouvement chrétien Youth for Christ dans lequel elle occupait un poste de direction. Elle devait d’ailleurs se rendre aux Philippines pour effectuer une mission dans le cadre de Youth for Christ et ensuite partir en vacances avec sa famille au Panama. Dès son retour au Canada, elle prévoyait de reprendre des études pour devenir enseignante. Christina est décrite comme étant une travailleuse acharnée, souriante et sociable. Elle était toujours prête à aider et était totalement dévouée à ses proches.

Pendant l’été 2007, Christina, sa cousine Faith Castulo ainsi que Joe Benedict et Edward Migue décident de partir en voyage improvisé pour faire du camping au parc provincial Rainbow Falls, dans le nord-ouest de l’Ontario. Joe et Edward, surnommé Eddy, étaient également membres du Youth for Christ et c’est ainsi qu’ils ont fait la rencontre de Christina, avec qui ils sont devenus amis. Ils rejoignent le parc le 5 août à bord de la Honda CR-V de la mère de Christina qui a accepté de lui prêter sa voiture. Ils avaient réservé leur emplacement qui était attribué au camping 72, avant de changer et de passer au camping 88 qui se situe sur le long du lac Whitehead. A cette période de l’année il y a beaucoup de visiteurs dans le parc et les campings sont souvent occupés.

Après s’être installés, Christina et ses amis ont voulu se détendre et on fait une sieste vers 18h30 avant de se réveiller aux alentours de 22h30. Ils ont ensuite allumé un feu de camp où ils ont mangé et bu. Quelques photos seront prises lors de cette nuit et une dernière photo de Christina la montre autour du feu de camp. Le groupe s’endormira à 4h00 du matin. Christina et Eddy se réveillent vers 6h30 et, malgré qu’ils aient peu dormi les deux jeunes étaient en forme et ne voulaient pas se rendormir. Eddy a ensuite accompagné Christina jusqu’au bloc sanitaire à proximité avant que la jeune femme ne lui propose de faire un jogging avec elle, ce qu’il accepte.

La dernière photo de Christina

A ce moment-là l’aube commence doucement à se lever, et alors qu’ils effectuent leur jogging ils vont finir par se séparer à une intersection à l’entrée du parc. Eddy est parti du côté de l’autoroute 17 et Christina vers un sentier qui mène aux cascades. Une heure plus tard, Eddy revient au campement où Faith et Joe sont toujours endormis. Christina n’était pas encore rentrée mais il ne s’est pas trop inquiété, pensant qu’elle continuait son jogging. Joe et Faith se réveillent vers 9h30 et à ce moment-là la jeune femme était toujours absente. Faith a pensé que sa cousine voulait seulement rester un peu seule pour promener et qu’elle finirait par les rejoindre. Mais à 11h, toujours sans nouvelle de Christina, le groupe commence à s’inquiéter.

Ils ont commencé à la chercher sur le chemin que Christina avait emprunté et ont fouillé le sentier de Rainbow Falls et du Lac Supérieur sans succès. Ils reviennent au camping vers 13h40 et s’en vont ensuite repartir à sa recherche. Mais avant de partir ils vont laissé une note au camping au cas où Christina rentrerait. Ils vont ainsi signaler sa disparition au personnel du parc qui va entreprendre des recherches et qui va leur conseiller de contacter la police provinciale de l’Ontario. La disparition de Christina sera signalée officiellement ce 6 août 2007 à 14h00.

Une équipe d’intervention d’urgence s’est rapidement rendu sur les lieux en quatre unités. Une centaine de policiers, pompiers et civils formés vont fouillé le parc à l’aide de chien renifleurs, caméras infrarouges, GPS, radars sous-marins, hélicoptères et hydravions. Les recherches vont durer 17 jours, soit la recherche de personne disparue la plus longue de l’histoire de la région. Mais aucune trace de Christina ne sera trouvée.

Faith (à gauche) et Christina (à droite)

La famille de Christina a fini par installer un campement aux alentours de Thunder Bay pour être au plus près des recherches. Grâce au groupe Find Christina Calayca Elizabeth pu récolter des fonds et ainsi financer des recherches privées au parc Rainbow Falls. Le 15 août, la famille a tenu une veillée à l’église catholique Prince of Peace à Scarborough à laquelle plus 600 personnes ont participé. Une autre veillée à son hommage sera également organisée par son employeur de la garderie St.Bernadette. En juin 2008, l’association canine Ottawa Valley Search and Rescue Dog Association va commencer à participer aux recherches avec l’aide de la Fondation John Francis. Ils vont ainsi prévenir la police pour signaler le comportement étrange des chiens à proximité d’un grand trou dans le parc. Une enquête sera menée le 18 juin par des techniciens médico-légaux mais rien ne fut trouver pour expliquer le comportement des chiens.

En novembre 2008, des chiens renifleurs auraient détecté la présence de restes humains dans la rivière Hewitson dans le parc Rainbow Falls. Mais l’enquête n’a pas pu être approfondie à cause de la vitesse et de la profondeur de l’eau. En octobre 2010 des restes humains ont été trouvés aux alentours de Thunder Bay, mais après avoir été analysés il a été confirmé qu’il ne s’agissait pas de Christina.

Faith, Eddy et Joe furent interrogés trois fois et les enquêteurs ont estimé qu’il n’y avait rien de concluant pour qu’ils soient considéré comme des suspects. Eddy a plusieurs fois exprimé ses regrets d’avoir laissé son amie partir seule de son côté, sachant qu’aucun d’eux ne connaissait très bien la région. Un témoin nommé Paul Gauthier pense avoir aperçu Christina le jour de sa disparition. Le 6 août 2007 à 9h00 il se trouvait à l’extérieur de son camping-car quand il a vu une jeune femme ressemblant à Christina traverser l’autoroute non loin du camping Rossport. Gauthier était installé à seulement 3km du lieu où Christina et Eddy s’étaient séparés, mais ce témoignage n’apportera rien de plus à l’enquête.

Au début les enquêteurs ont pensé que Christina avait été victime d’une attaque d’animaux sauvages. En effet, on peut trouver des animaux comme des ours, des loups ou même des wapiti dans le parc. Mais ces attaques restent relativement rares, et même si la jeune femme avait été attaquée par un animal on aurait forcément retrouver des signes de lutte, du sang ou des vêtements déchirés. Une autre théorie avait été apportée comme quoi Christina se serait perdue dans les bois et aurait succombé aux éléments. La jeune femme était connue pour avoir un mauvais sens de l’orientation, mais sa mère a affirmé qu’elle avait de l’expérience dans le jeûne ce qui aurait pu lui permettre de survivre quelques jours. Mais les sentiers du parc sont bien banalisés et une seule personne s’était déjà perdue dans le parc avant d’être retrouvée au bout de quelques heures. Et même si Christina s’était perdue on aurait forcément retrouvé quelque chose, que ce soit son corps ou des effets personnels.

La piste criminelle a alors été abordée. Peut-être que Christina avait rencontré quelqu’un avec des mauvaises intentions alors qu’elle était seule dans les bois. De plus elle se trouvait à proximité d’une route transcanadienne, un prédateur aurait donc pu la forcer à monter dans une voiture pour l’enlever. Le fait qu’on ai trouvé aucune trace de Christina dans le parc malgré tous les moyens déployés peut appuyer cette théorie.

A ce jour, Christina Calayca n’a jamais été retrouvée.

Nancy Liou : disparue après avoir rejoint un petit-ami ?

Nancy est née le 3 novembre 1983 dans la ville de Toronto, au Canada. Elle était élève au Monarch Park Collegiate Institute et était considérée comme une jeune fille extravertie, déterminée et souriante.

L’après-midi du 27 janvier 1999, Nancy, 15 ans, rentre de l’école comme tous les jours et se rend à son appartement situé sur Dundas Street East, dans le quartier de Regent Park. Aux alentours de 15h, une caméra de surveillance filme Nancy qui se tient seule à la porte arrière de son immeuble. Elle attend quelques instants, puis elle se met à sourire alors qu’elle s’élance sur le parking, comme pour rejoindre quelqu’un. Cependant, aucune autre caméra ne filme en direction du parking et ce seront les dernières images de Nancy.

Au moment où Nancy est sorti sur le parking, son père était à l’appartement en train de faire une sieste. Le soir venu, voyant que sa fille n’est toujours pas rentrée, il commence à s’inquiéter mais tente de ne pas céder à la panique ; il sait que Nancy est indépendante et débrouillarde. Le 28 janvier, il contacte l’école de sa fille pour savoir si elle est présente, surtout qu’elle est censée être en période d’examens. Mais Nancy était absente et ses amis n’avaient aucune nouvelle d’elle. Son père prévient alors la police.

Il y a peu de détails quant à l’enquête. Mais les autorités ont d’abord classé la disparition de Nancy comme une fugue suite à un détail donné par son père ; à l’automne 1998, Nancy avait fuit l’appartement pendant 18 jours après que son père lui ai imposé un couvre-feu, se faisant donc hébergée par une amie. Même si elle n’est pas rentré chez elle pendant ce temps-là, elle continuait d’aller à l’école et rendait même visite à son père qui avait été hospitalisé entre temps. Elle avait fini par s’expliquer avec son père, lui disant qu’elle ne pouvait pas vivre avec des règles trop strictes et ils s’étaient réconciliés. Nancy n’avait apparemment aucun problème familial au moment de sa disparition ni aucune autre raison qui l’aurait poussée à fuir.

D’après certaines théories, Nancy aurait rejoint un petit-ami avec qui elle comptait s’enfuir. Selon ses amis, elle ne leur avait jamais rien dit concernant un potentiel petit-ami mais il était apparemment prévu qu’elle voit quelqu’un le jour de sa disparition, sans donner plus de détails. Avait-elle rencontré un garçon sans en faire part à ses amis ? Nancy avait pourtant l’habitude de se confier à eux, mais il est possible qu’elle ai souhaité garder cette information pour elle. Certains pensent qu’elle se serait faite enrôler dans un trafic de prostitution ; Nancy était très sociable et avait de la facilité à aller vers les gens, peut-être avait-elle bien rencontré une personne malintentionnée à qui elle aurait fait confiance, avant que le piège ne se referme sur elle.

Au fil des années, le cas de Nancy est passé de « fugue » à « disparition inquiétante ». Depuis ce 27 janvier 1999, il n’y a eu aucune piste ni aucun témoin dans la disparition étrange de Nancy Liou.

Disparu dans le désert : le cas étrange de Daniel Robinson.

Daniel est né le 14 janvier 1997 à Columbia, en Caroline du Sud. Décrit comme un jeune homme souriant et amical, il était également un élève brillant et ambitieux qui étudiait à l’Université de Charlestone. Il avait une malformation au niveau du bras droit mais cela ne l’empêchait pas de vivre correctement. Daniel obtient son diplôme en géologie en juillet 2019 et est embauché par la société Matrix New World. Cela l’oblige donc à déménager jusqu’en Arizona où il partage un logement avec un collègue de travail, avant d’emménager seul dans son propre appartement dans la ville de Tempe. Malgré la distance, Daniel reste en contact régulier avec sa famille.

Le 23 juin 2021 vers 9h15 du matin, Daniel arrive sur un chantier qui se situe dans le désert, près de Sun Valley Parkway et Cactus Road. Il rejoint son collègue Kenneth et ensemble ils se dirigent vers un puit de forage. Mais très vite, Kenneth va remarquer que le jeune homme semble avoir l’esprit ailleurs et regarde étrangement autour de lui, chose qui ne lui ressemble pas. Il va détailler attentivement Daniel, en particulier ses pupilles, pour vérifier s’il n’était pas sous l’effet d’une drogue. Mais les pupilles de Daniel étaient normales, et il n’y avait aucun signe qui montrait qu’il aurait prit de la drogue. Soudainement, Daniel va s’éloigner de Kenneth et monter dans sa propre voiture, une Jeep Renegade, avant de partir sans un mot.

Un peu plus tard, lorsqu’il quitte le lieu où il se trouvait auparavant avec Daniel, Kenneth remarque les traces de pneu du véhicule du jeune homme sur le sol. Mais il se rend compte que, étrangement, le véhicule n’a pas prit la direction censée l’emmener sur la route principale, mais dans une direction qui mène vers l’ouest, plus loin dans le désert. Perplexe, Kenneth va par la suite se renseigner auprès de leurs autres collègues pour savoir si Daniel avait déjà eu ce genre de comportement, mais cela ne sembla inquiéter personne. Tous pensèrent que Daniel finirait pas revenir prochainement. Mais le soir venu, certains de ses collègues tentèrent de contacter Daniel en vain. Sans nouvelle de sa part, ils préviennent sa soeur Davisha ainsi que son père, David. Tous deux s’inquiètent immédiatement.

Ils préviennent la police de Tempe qui les redirige d’abord vers la police de Buckeye. Néanmoins, des policiers de Tempe se rendent au domicile de Daniel pour vérifier s’il s’y trouve, mais il n’y a personne. Par la suite, la police de Buckeye dira à la famille de Daniel que compte tenu de sa majorité il était en droit de disparaître s’il le souhaitait et qu’ils classaient cette disparition comme volontaire. Le 26 juin, David prend un vol jusqu’à l’Arizona, persuadé que la disparition de son fils n’est pas volontaire. Il va batailler auprès des autorités pour faire ouvrir une enquête, et la police va enfin lancer des recherches une semaine plus tard. Des hélicoptères et des drones fouilleront le désert, mais ni Daniel ni sa voiture ne furent trouvé. Ils tentèrent également de géolocaliser le téléphone portable de Daniel, mais cela fut un échec. Le 7 juillet, la police procède à des fouilles au domicile du jeune homme mais ne trouvera rien de concluant.

Alors que David Robinson et des volontaires bénévoles s’adonnent à des recherches dans le désert, ils découvrent soudainement un crâne humain, ainsi que des ossements provenant d’humains et d’animaux. Cette zone où les ossements furent découvert avait pourtant été fouillée peu de temps auparavant par les hélicoptères et les drones, qui n’avaient apparemment rien découvert. Le crâne et les ossements humains seront analysés, mais aucun n’appartenaient à Daniel. Le 19 juillet, la Jeep Renegade de Daniel est retrouvé dans un ravin, non loin de son lieu de travail. Ses effets personnels se trouvaient toujours à l’intérieur : des chaussettes dépareillées dont une de la marque Nike, portefeuille, téléphone portable, vêtements et chaussures de travail. Encore une fois, la voiture n’avait pas été aperçue lors des précédentes recherches. Selon les policiers, Daniel aurait donc eu un accident et il se serait enfui. Cela ne va pas du tout convaincre la famille du jeune homme qui décide d’engager un détective privé nommé Jeff McGrath.

La Jeep Renegade retrouvée le 19 juillet
Jeff McGrath lors de l’analyse de la voiture de Daniel

Le détective va peu après découvrir la chaussette Nike manquante de Daniel à seulement 5 kilomètres du lieu où sa voiture fut retrouvée. Il va aussi analyser attentivement les éléments qui ont été retrouvé sur le lieu du crash, et selon lui il s’agirait d’une mise en scène pour couvrir un acte criminel. En effet, Jeff McGrath va souligner que le pare-brise était enfoncé comme si un choc extérieur l’avait violemment frappé, et ce n’est pas le type d’impact qui est laissé lors d’un tonneau. De plus, le côté conducteur du véhicule a été fortement endommagé, or, le véhicule a été retrouvé gisant dans le ravin sur le côté passager. La voiture de Daniel comportait également une boîte noire et Jeff McGrath va rapidement procéder à son analyse. On apprend alors que les airbags se seraient déclenchés 4 heures après la disparition de Daniel, que la voiture aurait continué de rouler pendant plus de 17 kilomètres et que le contact avait été actionné au moins 46 fois. Le déclanchement des airbags serait dû à un choc à l’avant du véhicule alors qu’il était lancé à plus de 50km/h. Selon le détective privé, il n’y a rien dans le désert pour provoquer un tel choc. Pour lui, il est clair que Daniel a été victime d’une agression, car il n’est pas rare que des individus se livrent à des activités illégales dans le désert.

Mais tout cela n’explique pas pourquoi Daniel a décidé de s’enfoncer seul dans le désert, ni pourquoi il avait ce comportement étrange juste avant de disparaître. On apprendra par la suite que peu avant sa disparition, Daniel avait rencontré quelqu’un. A côté de son travail de géologue, il travaillait également pour l’entreprise Instacart, spécialisée dans la livraison de courses à domicile, et le 12 juin 2021 Daniel est parti livrer des courses chez une jeune femme nommé Katelyn. Ils vont finir par sympathiser et à échanger leurs numéros de téléphone. Bien qu’ils se parlaient peu et qu’ils ne s’étaient pas revu depuis, Daniel s’est finalement rendu à l’improviste au domicile de la jeune femme, en lui envoyant des messages pour lui dire qu’elle lui manquait. Mais Katelyn était mal à l’aise et lui a dit que cela ne se faisait pas de venir chez les gens à l’improviste comme ça, sachant qu’ils se connaissaient très peu. Le lendemain, Daniel retourne pourtant chez la jeune femme qui lui fait savoir qu’elle n’apprécie pas du tout son comportement. Cela s’est produit le 20 juin, soit trois jours avant sa disparition.

Le fait que cela se soit mal passé avec Katelyn est sans doute la raison du comportement étrange de Daniel et du fait qu’il soit parti seul dans le désert, probablement dans le but de se changer les idées, et il est possible qu’il aurait fait une mauvaise rencontre. Cela reste une hypothèse, mais à ce jour Daniel Robinson est toujours porté disparu et l’enquête est toujours en cours. Une récompense de 10 000$ est offerte pour quelconque information qui pourrait mener jusqu’à lui.

Disparition mystérieuse au Pérou : l’affaire Jesse Galganov.

Jesse Clint Galganov est un américano-canadien né le 8 février 1995. Fils de Todd Galganov et Alisa Clamen, il est décrit comme un jeune homme aventureux aimant la randonnée, intelligent, drôle et proche de sa famille.

Diplômé de l’Université Wesleyan à Middletown, dans le Connecticut, Jesse avait pour objectif de rejoindre l’université de médecine de Philadelphie. Mais avant cela il avait décidé de prendre une année sabbatique pour voyager ; son périple devait commencer en Amérique du Sud pour ensuite se terminer en Asie. Le 24 septembre 2017, Jesse s’envole pour le Pérou et y prévoit de faire de la randonnée sur le sentier de Santa Cruz, qui se situe dans le parc national Huascarán. Grand de plus de 340 000 hectares, ce parc qui se situe dans le massif montagneux de la Cordillère Blanche est considéré comme une réserve de la biosphère et patrimoine mondial par l’UNESCO.

Le 27 septembre, Jesse quitte la capitale Lima à bord d’un bus Cruz del Sur et arrive à Huaraz le 28 septembre vers 6h30 du matin. Le jour même, il prévoit de commencer son périple sur le sentier de Santa Cruz. Avant de partir, Jesse envoi un texto à sa mère Alisa pour la prévenir de son trajet qui va durer plusieurs jours et il la prévient également qu’il ne pourra sans doute pas lui parler à cause du réseau inexistant. Il ajoute qu’il pourra la contacter à nouveau vers le 2 octobre. Mais passé cette date, Jesse ne donne aucune nouvelle. Alisa tente de le joindre plusieurs fois sur son téléphone mais elle n’obtient aucune réponse. Elle va ensuite contacter Julien Miller, un ami proche de son fils, pour savoir s’il a des nouvelles. Mais Julien dira que si Jesse était très actif sur les réseaux depuis le début de son voyage, il avait désormais cesser toute activité et communication. Jesse avait également réservé un vol pour la Bolivie le 5 octobre, mais il ne se présentera jamais là-bas. De plus en plus inquiète de ce comportement inhabituel, Alisa prévient l’Ambassade du Pérou.

Jesse et ses parents

Peu après avoir signalé la disparition de Jesse, Alisa s’est rendu au Pérou pour participer aux recherches et s’est rapidement rendu compte de quelques défaillances dans l’enquête. Au moment où Jesse avait entreprit sa randonnée à Santa Cruz, il se trouvait à Huaraz et séjournait à l’auberge Kame House. Mais les gérants de l’auberge ont donné des informations contradictoires, affirmant que Jesse s’était bien enregistré chez eux pour ensuite se rétracter. Mais les images d’une caméra de surveillance ont bien filmé Jesse quittant la gare routière et entrer dans l’auberge au matin du 28 septembre. Les contradictions de l’auberge paraîtront fortement suspectes pour la famille. Le fournisseur de service de téléphonie n’a pu donner aucun détail sur le lieu où le téléphone de Jesse a cessé de borner pour la dernière fois, et de plus, le service administratif du parc Huascarán a affirmé que personne ne s’était inscrit pour une randonnée sur le sentier le jour où Jesse avait disparu. Pourtant, Jesse avait bien dit à sa mère qu’il y était inscrit, et deux randonneurs français vont rapporter avoir camper avec lui le 30 septembre. Tous ces éléments laissent supposer à la famille du jeune homme un acte criminel couvert par la corruption du pays. Alisa a été désemparée de voir à quel point la police péruvienne semblait peu impliquée dans la disparition de son fils et à quel point les locaux étaient méfiants.

Il existe plusieurs théories qui entourent la disparition de Jesse, comme le fait qu’il aurait succombé au mal des montagnes. En effet, certains sentiers peuvent atteindre plus de 4000 mètres de hauteur ce qui peut provoquer chez certains des étourdissements, des maux de tête, des essoufflements et conduire parfois au coma dans les cas les plus graves. Les touristes français qui auraient camper avec Jesse diront que le jeune homme se sentait malade, et des touristes tchèques affirmeront l’avoir rencontré le 1er octobre alors qu’il leur demandait de l’eau, semblant fatigué.

Mais si Jesse avait fait un coma à cause du mal des montagnes, son corps aurait forcément été retrouvé sur le chemin ou ailleurs. Or, d’autres randonneurs qui ont emprunté le même chemin que lui peu après diront ne pas l’avoir vu. Alisa, qui a parcouru le même itinéraire que son fils sur le sentier de Santa Cruz, dira que l’endroit est dangereux et qu’il est facile de glisser sur le terrain en altitude. Il est possible que Jesse ai pu avoir un accident et tomber quelque part, mais ni son corps ni aucun effet personnel ne fut trouvé.

La disparition de Jesse n’est pas un cas isolé au Pérou. On y recense une centaine de disparitions d’étrangers, parmi elles : Nathaly Salazar, une espagnole de 28 ans ayant disparu le 2 janvier 2018 après avoir quitté son auberge à Cuzco, une ville du sud-est du Pérou. Carla Valpeoz, 35 ans, a disparu le 11 décembre 2018 à Cuzco également. Le 24 janvier 2022, c’est Natacha de Combrugghe, une touriste belge de 28 ans qui disparaît à son tour dans le petit village de Cabanaconde.

A ce jour, Jesse n’a toujours pas été retrouvé.

Kylen Schulte et Crystal Turner : le meurtre d’un couple en camping.

Kylen Schulte and Crystal Turner Murders: Who Killed Them? Gabby Petito  Update
Kylen & Crystal

Kylen Carroll Schulte, 24 ans, et Crystal Michelle Turner « Beck », 38 ans, vivaient à Moab, dans le comté de Grand, en Utah. Kylen est née le 5 septembre 1996, elle était originaire du Montana et traversait à l’époque une période compliquée. En 2019, son père réussi à la convaincre d’aller vivre avec lui en Utah, afin qu’elle puisse se changer les idées. La même année, Kylen rencontre Crystal lors d’une randonnée, et elles sont rapidement devenues très proches, avant de s’unir par les liens du mariage en avril 2021. Toutes deux aimaient la randonnée et la nature, au point qu’elles vivaient dans une camionnette qu’elles avaient réaménagé afin de faire du camping aux quatre coins de Moab. Crystal était une employée chez Mcdonald’s et Kylen travaillait dans un Moonflower Community Cooperative. Elles étaient décrites comme un couple très amoureux, apprécié et sans histoires.

Le vendredi 13 août 2021, les deux femmes sont parties installer leur campement à La Sal Loop Road, dans la région de South Mesa, et ont ensuite retrouvé des amis dans le bar Woody’s Tavern. Au cours de la soirée, elles ont fait savoir à leurs amis qu’elles comptaient déménager leur campement, car un homme effrayant rôdait autour. Crystal et Kylen étaient de nature plutôt confiantes, elles n’étaient pas du genre à s’inquiéter pour des futilités, et leurs amis ont pensé que si elles avaient peur de cet homme, c’est qu’il y avait bien une raison. Plus tard dans la nuit, alors que les deux femmes étaient retournées au camping, un de leur amis va prendre de leurs nouvelles en envoyant un texto à Kylen. La jeune femme va alors lui répondre quelque chose de très inquiétant : « S’il nous arrive quelque chose à Crystal et à moi, c’est que nous avons été assassinées. »

Le lundi 16 août, les deux femmes ne se présentent pas à leurs emplois respectifs et ne donnent aucune nouvelle. Au travail, Crystal et Kylen étaient sérieuses et ponctuelles, et leurs collègues vont rapidement comprendre que quelque chose ne va pas. Après avoir tenté de les contacter en vain, la police est appelée. En apprenant leur disparition, leurs familles vont également se mobiliser et participer aux recherches.

Le 18 août, une amie du couple, nommée Cindy Sue Hunter, a commencé à chercher le campement des deux femmes, avant de le trouver sur La Sal Loop Road, à South Mesa. Leur camionnette était bien là, avec toutes leurs affaires. Une tente était montée non loin, mais elle était vide. Leur lapin de compagnie était également toujours sur les lieux, dans sa cage. Mais le couple était introuvable.

Cindy contacte la police pour leur fournir l’emplacement du camping, et elle appelle ensuite Sean-Paul Schulte, le père de Kylen, pour l’informer à son tour. Alors qu’elle lui parle au téléphone, Cindy s’éloigne légèrement du campement et va alors faire une découverte effroyable : dans une crique non loin, elle découvre le corps de Kylen. Sous le choc, Sean-Paul va crier à Cindy de se réfugier dans sa voiture, au cas où le tueur serait toujours dans les environs. Cindy obéit, puis appelle de nouveau la police pour leur dire qu’elle avait trouvé un corps.

https://i2-prod.mirror.co.uk/incoming/article24826011.ece/ALTERNATES/s615b/1_Screenshot-2021-08-21-at-215629.jpg
Vigil held for slain Moab couple as residents seek answers - Deseret News

Lorsque les policiers arrivent sur place, ils trouvent le corps de Crystal non loin de celui de sa femme. Le couple avait été exécuté par balle ; elles avaient des blessures à la poitrine, dans le dos et sur les côtés. Elles avaient également été partiellement dévêtues. Sur la scène de crime, une balle argentée de 9mm sera retrouvée. Les autorités ont tenté de rassurer le public en disant qu’il s’agissait d’un cas isolé, et qu’il n’y avait pas de danger pour les habitants, chose qui agacera Sean-Paul Schulte.

Les enquêteurs vont découvrir que quelques jours avant les meurtres, des armes qui pourraient correspondre à la balle de 9mm retrouvée sur les lieux avaient été volées dans le comté de Montezuma, dans le Colorado, à environ 116 miles de Moab. Ces armes étaient deux fusils de chasse et un pistolet de 9mm, de fabrication turque. Sean-Paul Schulte demande au public de rapporter à la police toute information concernant ces armes : « Nous avons besoin de quelqu’un qui se souvienne du moindre détail à propos de ces armes. Tout 9 mm qui a été perdu, volé, colporté, ou si quelqu’un connaît quelqu’un qui a essayé de vendre un 9 mm suspect« .

Il demande également à toutes personnes qui se trouvaient dans les environs de se souvenir de la présence d’un véhicule suspect à South Mesa, lors du week-end du 13 au 15 août. Une collecte de fonds à été organisée afin d’aider la famille de Kylen a rapatrié son corps dans le Montana, afin qu’elle soit enterrée aux côté de son frère, décédé dans une fusillade en 2015, à l’âge de 15 ans.

Le bureau du shérif du comté de Grand pense que le responsable de la mort du couple a quitté la région depuis longtemps. Pour le moment, il n’y aucun suspect, ni aucun témoignage qui pourrait aider à résoudre le meurtre. Affaire à suivre.

La disparition d’une étudiante : l’affaire Amber Wilde.

Documents: Amber Wilde case being investigated as murder | WLUK

Amber Lynn Wilde est née le 26 mars 1979 à Campbellsport, dans le Wisconsin. Elle était décrite comme une jeune femme responsable, brillante et proche de sa famille. Elle était très motivée et se donnait toujours les moyens d’atteindre ses objectifs. Elle avait également de bons rapports avec les enfants. Ses parents sont divorcés, et Amber et sa soeur ont principalement été élevées par leur père, Steve. Au moment de sa disparition, elle était étudiante à l’Université du Wisconsin, et envisageait de devenir pédiatre.

Le 23 septembre 1998, Amber, âgée de 19 ans, subit un accident de voiture alors qu’elle se rend à ses cours. Bien que l’accident soit sans gravité, la jeune femme s’est cogné la tête contre le pare-brise, ce qui lui a causé de fortes douleurs au crâne. Une fois arrivée à l’université, Amber va voir le médecin du campus pour son mal de tête, et le médecin lui diagnostique une légère commotion cérébrale.

Amber appelle alors son père pour le prévenir de son accident, et ce dernier va rester en contact avec elle une grande partie de la journée pour s’assurer qu’elle aille bien. Plus tard, lorsqu’elle rentre chez elle, elle téléphone de nouveau à son père et lui demande de l’appeler demain matin, car à cause de son mal de tête elle a peur de se réveiller en retard pour ses cours qui commençaient à 13h. Le lendemain, Steve lui téléphone dans la matinée, comme convenu, mais Amber ne répond pas. Il continue de l’appeler plusieurs fois, pensant qu’elle est en train de dormir, mais Amber se fait toujours silencieuse.

Steve cesse de l’appeler car il doit partir au travail. Plus tard dans la journée, il tente à nouveau de la joindre sur son téléphone, mais en vain. S’inquiétant de plus en plus, il appelle l’Université du Wisconsin pour savoir si sa fille s’est bien rendu en classe, mais on lui annonce qu’Amber est absente. De plus, Amber avait un rendez-vous médical ce jour-là, un rendez-vous auquel elle ne s’est jamais présentée.

Court records reveal more in Wilde case

Possédant un double des clés de l’appartement d’Amber, Steve s’y rend dans le but de trouver des indices. L’appartement est bien rangé, il n’y aucun signe de lutte ou d’effraction, et toutes les affaires d’Amber sont là. En revanche, sa voiture est introuvable. Cela voudrait donc dire qu’elle avait bien quitté son appartement, mais pas pour se rendre à ses cours ni à son rendez-vous médical. Tous ces éléments, en plus du fait que la jeune femme ne donnait aucun signe de vie, étaient très inquiétants. Cela ne ressemblait pas du tout au comportement habituel d’Amber. Sentant que quelque chose était arrivé à sa fille, Steve a prévenu la police.

Le 1er octobre, la voiture d’Amber, une Subaru 1988, est retrouvée sur un parking partagé par un bar et un hôtel, à Green Bay. Les portières étaient déverrouillées et l’avant avait été légèrement endommagé. Les clés se trouvaient sur le contact, son sac à main était dans le coffre et son téléphone portable était sur la banquette avant, branché à l’allume-cigare. Etait-ce bien Amber qui avait garé sa voiture à cet endroit ? Si oui, dans quel but ? Avait-elle été accompagnée ? Les personnes aux alentours seront interrogées, mais personne n’a vu qui conduisait la Subaru. La seule chose que les enquêteurs apprendront est que la voiture se trouvait ici depuis le 28 septembre.

Mais en analysant l’intérieur du véhicule, Steve se rend compte d’un détail troublant. En effet, Amber était assez petite, elle mesurait environ 1m60. Pour conduire, elle avait donc l’habitude de toujours rapprocher le siège conducteur le plus près possible du volant. Or, lorsque Steve examine la voiture, il se rend compte que le siège est repoussé au maximum à l’arrière, comme si une autre personne, bien plus grande, avait conduit la voiture de sa fille. Les policiers émettent alors l’hypothèse qu’Amber n’était pas celle qui conduisait le véhicule lorsqu’il a été abandonné. De plus, il y avait plus de 900 kilomètres supplémentaires qui avaient été ajoutés au compteur.

Lorsque les policiers fouillent l’appartement d’Amber, ils découvrent un indice très important qui pourrait expliquer sa disparition ; dans son journal intime, la jeune femme y révèle qu’elle est enceinte. Ils vont réussir à contacter la sage-femme d’Amber qui les informe qu’elle était enceinte de 4 mois, et que le terme était prévu pour février 1999. La famille d’Amber était au courant de cette grossesse et la soutenait dans sa décision de garder l’enfant. Sa tante lui avait même proposé de l’aider à élever son bébé afin qu’elle puisse continuer ses études.

Matthew Schnieder quelques années plus tard

Mais les enquêteurs vont découvrir quelque chose d’inquiétant à propos du père du bébé. Son nom est Matthew Schnieder, Amber l’avait rencontré lors d’une fête en mai 1998, soit quelques mois avant sa disparition. Le jeune homme de 21 ans travaillait en tant que arpenteur, il était costaud et mesurait plus d’1m95. Dans son journal intime, à la date du 23 août 1998, Amber écrit que Matthew avait très mal prit sa grossesse, il lui avait clairement dit qu’il ne voulait pas de cet enfant. Les enquêteurs apprennent ensuite que si Matthew ne voulait pas du bébé, c’est parce qu’il était fiancé à une jeune femme nommée Heidi et avec qui il sortait depuis le lycée. Il ne voulait pas que Heidi sache qu’il l’avait trompée et que leur mariage à venir soit compromit. Amber avait proposé à Matthew qu’il dise la vérité à Heidi à propos de sa grossesse et de leur liaison, mais il avait refusé. Amber prendra donc les devants et avouera la vérité à Heidi, ainsi qu’aux parents de Matthew, ce qui rendra le jeune homme furieux.

Les enquêteurs et la famille d’Amber pensent alors que Matthew aurait pu faire disparaître la jeune femme, ne voulant pas assumer sa paternité. Lorsqu’il sera interrogé, Matthew avouera avoir eu une liaison avec Amber, mais il affirmera qu’ils n’avaient jamais eu de relations sexuelles, et qu’il n’était donc pas le père du bébé. Mais dans son journal intime, Amber expliquera qu’ils avaient eu une relation sexuelle consentie dès le premier soir et que leur relation avait duré plusieurs mois. Heidi sera aussi interrogée et dira que Amber harcelait Matthew à cause de sa grossesse, et qu’il n’était pas le père du bébé. Mais en examinant les relevés téléphoniques du jeune homme, les policiers apprennent que c’était plutôt Matthew qui harcelait Amber. De plus, il ne se montrait pas du tout inquiet quant à sa disparition et avait arrêté de la contacter le jour même où elle avait cessé de donner signe de vie.

UW-Green Bay student missing for 15 years next week

Un ami et collègue de travail de Matthew, nommée Nick, dira que lui et sa petite-amie avaient vu Amber le jour de sa disparition, conduisant à Wausau, à presque 150 kilomètres de Green Bay. Ils vont même décrire en détails la voiture de la jeune femme, alors que pourtant, les policiers n’avaient encore rien révélé publiquement sur la voiture d’Amber. Matthew est alors considéré comme le principal suspect. Il refusera également de passer le test du polygraphe et de donner un alibi pour le jour de la disparition d’Amber. Il refusera ensuite d’adresser le moindre mot à la police. D’intenses recherches vont avoir lieu pour retrouver Amber, mais en vain.

L’enquête va piétiner pendant plusieurs années jusqu’en 2013, où de nouveaux enquêteurs en charge de l’affaire vont avancer la théorie comme quoi Matthew n’avait pas agit seul. Ils pensent que Nick, son collègue de travail, est complice. En effet, lorsqu’il s’était fait interrogé, Nick avait affirmé qu’il ne fréquentait Matthew qu’au travail et qu’ils ne se connaissaient pas très bien. Chose qui sera contredite par Heidi, en 2015, qui avouera aux enquêteurs que Matthew et Nick se connaissaient bien avant de travailler ensemble, et que Nick avait également été leur témoin à leur mariage. Cela remet en question le témoignage de Nick qui avait affirmé avoir vu Amber à bord de sa voiture, le jour de sa disparition. Les enquêteurs pensent que si Nick a menti, c’est parce qu’il avait quelque chose à se reprocher.

Heidi sera interrogée sur ce qu’avait fait Matthew le jour où Amber a disparu, mais elle dira ne pas s’en souvenir. Beaucoup pensent que Heidi pourrait aussi être la complice de Matthew. Ce dernier est toujours le principal suspect dans l’affaire, mais avec aucune preuve concrète contre lui, il est toujours en liberté. Matthew et Heidi sont aujourd’hui mariés avec des enfants.

A ce jour, le corps d’Amber n’a jamais été retrouvé.

Amber Wilde case to be featured on Crime...

La disparition d’Ali Lowitzer : disparue en sortant du bus.

EPISODE 156: Alexandria "Ali" Joy Lowitzer — The Vanished Podcast

Ali, de son vrai nom Alexandria Joy Lowitzer, est née le 3 février 1994. Elle était la fille de John et Joann, et avait un frère aîné nommé Mason. Elle vivait à Spring, au Texas, avec sa mère et son frère depuis le divorce de ses parents en 2008. Ali était décrite comme étant dynamique, sociable et passionnée par tout ce qui était artistique. Après le lycée, elle comptait d’ailleurs intégrer une école d’art. Elle avait de très bonnes notes à l’école et elle excellait en sport et en chant. Ali avait de la facilité à aller vers les gens et avait beaucoup d’amis.

Le 3 février 2010, Ali a fêté ses 16 ans. Elle était très heureuse car elle venait d’avoir l’âge légal pour travailler, et cela faisait un moment qu’elle voulait trouver un job à côté de ses études pour se faire un peu d’argent. Un mois après, Ali a trouvé un emploi dans la chaîne de restauration Burger Barn.

Ce lundi 26 avril 2010, Ali était en congé et n’était pas censée travailler ce jour-là, mais elle voulait aller récupérer son chèque de paie. Après la fin de ses cours, vers 14h30, Ali appelle sa mère pour la prévenir qu’elle se rend à Burger Barn et qu’elle voulait négocier pour prendre un quart de travail afin de se faire un peu plus d’argent. Joann a d’abord refusé, mais elle cède finalement devant l’insistance de sa fille. Joann lui dit ensuite de la prévenir si elle compte travailler ce soir afin de la récupérer.

Missing people event goes virtual, residents urged to call for help and tips
Ali et sa mère Joann
True Case Files: The Disappearance of Alexandria 'Ali' Lowitzer

A 17h30, Joann rentre à la maison et se rend compte qu’Ali n’est pas là. Cela l’inquiète un peu car Ali ne lui avait pas donné de nouvelles par rapport à son travail, et elle avait donc pensé qu’elle était rentrée. De plus, même si Ali avait un côté sociable, elle était aussi une casanière qui aimait rester chez elle lorsqu’elle n’allait pas à l’école ou au travail. Selon Joann, sa fille ne pouvait donc pas se trouver chez quelqu’un d’autre. Son fils Mason n’était pas à la maison non plus, et Joann l’appelle pour savoir si il a des nouvelles d’Ali. Mais Mason ne savait pas où se trouvait sa soeur. Joann appelle plusieurs fois Ali sur son téléphone, mais pas de réponse. Elle d’abord tenté de se rassurer en se disant que Ali travaillait ce soir-là et qu’elle était trop occupée pour la prévenir.

A 21h, Joann prend sa voiture et roule jusqu’au Burger Barn pour récupérer sa fille, mais la panique commence doucement à l’envahir lorsqu’elle se rend compte que le restaurant est fermé, et que toutes les lumières sont éteintes. Joann fait le tour du restaurant pour trouver un signe d’Ali, mais rien. Lorsqu’elle rentre chez elle, elle ne voit pas non plus Ali sur le chemin. A la maison, il n’y a toujours personne. De plus en plus paniquée, Joann appelle son ex-mari John pour lui demander s’il a des nouvelles de leur fille, mais il n’en avait pas. Ils ont ensuite appelé les amis d’Ali, mais personne ne l’avait vue depuis la fin des cours en début d’après-midi. A 23h, Joann et John appellent la police.

Un agent de police s’est rendu chez Joann et a examiné la chambre d’Ali pour trouver des indices. Il a finalement déclaré à Joann que sa fille avait probablement fugué et qu’elle rentrerait d’elle-même. Joann et John ont été très choqués par les propos du policier. Ils savaient pertinemment que leur fille n’avait pas fuguer. Joann est restée debout toute la nuit dans l’espoir de voir Ali rentrer, tandis que Mason et des amis ont passé la nuit à la chercher. Vers 9h du matin, toujours sans nouvelle de sa fille, Joann appelle à nouveau la police. Bien qu’Ali n’avait pas le profil d’une fugueuse, les policiers s’entêtaient à dire qu’elle avait fugué et ils ne voulaient pas lancer de recherches.

Vanished: Where Is Ali Lowitzer?. The 16-year-old vanished on a short… | by  Jenn Baxter | Medium

Comprenant qu’ils n’auraient aucune aide de la police pour le moment, les parents d’Ali ont commencé leur propre enquête. Ils ont pu récupérer des images de vidéosurveillance du bus scolaire que prenait leur fille, et les caméras ont bien filmé Ali monter dans le bus à 14h25, et descendre à l’arrêt de Low Ridge Road à 14h47. Sur les images, deux garçons descendent du bus en même temps qu’Ali, et les parents ont reconnu l’un d’eux comme étant un voisin. John et Joann l’ont interrogé et il dira avoir bien vu Ali se diriger vers le Burger Barn lorsqu’elle est descendu du bus. Il dira aussi qu’elle parlait à quelqu’un sur son téléphone. Par la suite, John s’est rendu au Burger Barn pour demander au gérant si Ali était venu au restaurant, mais le gérant affirmera qu’il ne l’avait pas vue, et qu’elle n’avait même pas récupérer son chèque de paie. Malheureusement, le restaurant ne possédait pas de caméras de surveillance, mais la station service juste en face en avait. John a demandé à voir les images de vidéosurveillance de la station service, mais Ali n’avait pas été filmée ce jour-là, ce qui confirmait qu’elle n’était jamais parvenu jusqu’au restaurant.

Joann a également contacté une compagnie de téléphone pour obtenir des informations sur le téléphone portable de sa fille. Elle apprit alors que le téléphone d’Ali a cessé de fonctionner le 26 avril à 15h00, non loin de l’endroit où elle était descendu du bus. Joann apprit aussi qu’elle avait envoyé un texto à un ami nommé Jay, pour lui demander s’il voulait traîner avec elle. Le garçon sera interrogé et affirmera avoir décliné l’invitation car il était occupé.

John et Joann sont retournés au poste de police pour leur montrer les images de vidéosurveillance, et aussi pour leur fournir d’autres informations ; Ali avait laissé son chargeur de téléphone et son argent, ce qui pouvait prouver qu’elle n’avait pas fait de fugue. Mais en fouillant la chambre de la jeune fille, la police était tombée sur son journal intime où elle avait écrit qu’elle voulait s’enfuir. Joann a répliqué qu’Ali avait été contrariée par le divorce, ce qui pouvait expliquer cet état d’esprit, mais qu’elle allait de mieux en mieux. Joann a ajouté que le journal intime était vieux, et que ce n’était pas une preuve suffisante. Mais la police ne prenait toujours pas cette disparition au sérieux.

John et Joann se sont tournés vers Laura Recovery Center, une association à but non lucratif qui aide à retrouver les personnes disparues. L’association a été créée en l’honneur de Laura Kate Smith, une jeune fille de 12 ans qui fut enlevée et tuée en 1997. Au fur et à mesure, les médias se mirent à parler de la disparition d’Ali, et fin mai, l’unité des homicides s’est intéressée à son cas. La maison de Joann fut fouillée en profondeur, et ils procédèrent à des interrogatoires et à des test du polygraphe chez les proches d’Ali, dont John et Mason. Ils furent tous deux disculpés, et John dira avoir été choqué par les questions que les enquêteurs lui ont posé.

Investigation Discovery's New Series 'Last Seen Alive' Will Feature Ali  Lowitzer, Missing Young Woman From Spring, Tonight | The Paper Magazine  -Covering The Woodlands, Spring, Conroe & North Houston Areas

En 2012, la famille engage un détective privé, et ce dernier va se demander si la disparition d’Ali était liée à Branden Lavergne. L’homme avait été reconnu coupable de meurtre en 1999 en 2012, et on le soupçonnait d’avoir fait davantage de victimes. De plus, il avait de la famille à Spring, et il avait brûlé sa camionnette blanche à quelques kilomètres du domicile d’Ali. Les policiers l’interrogèrent en prison mais Lavergne nia avoir enlevé Ali, affirmant qu’il se trouvait en Louisiane à ce moment-là. Son alibi sera corroboré par son employeur de l’époque. John et Joann ont ensuite engagé un autre détective privé nommé Amber Cammack. Amber avança la théorie selon laquelle Ali serait sous l’emprise d’un trafic d’êtres humains.

En octobre 2012, Amber s’est rendu dans la ville de Columbus en Ohio, après que Joann ait reçu un appel téléphonique d’un témoin affirmant avoir vu Ali dans un événement religieux pour sans-abris à cet endroit. Une fois en Ohio, Amber finit par infiltrer une maison à crack où elle rencontre une travailleuse du sexe nommée Amy. Lorsqu’Amber lui montre une photo d’Ali, Amy affirme la connaître et qu’elle utilise le pseudonyme d’AliCat. Elle va dire également qu’Ali avait une cicatrice au front, détail qui sera confirmé par John et Joann. A l’aide de la police de Columbus, Amber put entrer dans différentes maisons où se vendait de la drogue. Dans l’une d’elles, Amber affirmera avoir vu une jeune fille ressemblant de manière troublante à Ali. Elle retourna ensuite au Texas pour partager cette information à John et Joann.

En janvier 2013, la police a fait une descente dans la maison à crack où Ali aurait été vue. Ils purent sauver plusieurs jeunes filles de la prostitution, mais Ali n’était pas sur les lieux. Amber affirmera qu’elle avait bien vu Ali dans cette maison, mais la jeune fille ne fut pas revue par la suite. A ce jour, Ali Lowitzer est toujours portée disparue.

She's Out There Somewhere" - 10 Years After Ali Vanished

Sierah Joughin : enlevée et tuée en rentrant chez elle.

Sierah est née le 11 février 1996 dans le comté de Lucas en Ohio. Elle a grandit dans la ville de Delta et a été diplômée du lycée en 2014, avant de fréquenter l’université de Toledo où elle étudiait la gestion des ressources humaines. Ses proches la décrivent comme une jeune fille souriante et extravertie.

Sierah était en couple depuis plusieurs années avec Joshuah Kolasinski. Le 19 juillet 2016 vers 17h, elle va rendre visite à son petit-ami à vélo.Vers 19h, Sierah rentre chez elle sur son vélo, mais Joshuah l’accompagne sur la moitié du chemin en moto. A ce moment-là, Joshuah prend une photo de sa petite-amie où nous la voyons souriante et heureuse, puis leurs chemins se séparent.

James Worley: Victim Sierah Joughin's last moments | news.com.au —  Australia's leading news site
Sierah et Joshuah
Last image of Sierah Joughin, taken by her boyfriend on his motorcycle  shortly before she was abducted and murdered. : r/lastimages
La dernière photo de Sierah

Ce soir-là à 21h30, Sheila Vaculik, la mère de Sierah, rentre chez elle. Elle remarque que la lumière de la chambre de sa fille n’est pas allumée, et elle se dit qu’elle est restée chez Josh plus tard que prévu. Mais pendant ce temps, Joshuah a envoyé plusieurs textos à Sierah pour savoir si elle était bien rentrée, mais aucun réponse de sa part. Il a également tenté de la joindre sur son téléphone, en vain. C’était quelque chose d’inhabituel pour Sierah de ne pas répondre à ses appels et à ses messages. A 22h30, alors qu’il s’inquiète de plus en plus, Josh appelle finalement Sheila pour lui demander si Sierah est à la maison. Sheila va tomber de très haut. Directement, la famille de Sierah va demander à ses amis s’ils ont des nouvelles, ils vont également appeler les hôpitaux du coin au cas où elle aurait eu un accident sur son vélo, mais personne ne sait où se trouve la jeune fille. La police va ainsi être prévenue.

Comme il était la dernière personne à avoir vu Sierah, Joshuah fut le premier à être interrogé par les policiers. Il expliquera qu’il avait bien accompagné Sierah sur une partie du chemin pour qu’elle rentre chez elle, et qu’il n’avait plus eu de ses nouvelles par la suite. Durant la nuit au cours des recherches, un policier qui fouillait la route qu’avait emprunté Sierah va faire une découverte troublante. La route était longée par un champs de maïs, et le policier a remarqué qu’une section de maïs avait été écrasée. Alors qu’il s’approche de l’endroit, le policier est assaillit par une odeur de gaz. Il découvre alors le vélo de Sierah. Du sang tâchait le siège et les poignées. Une chaussette de Sierah, une boîte de fusibles automobiles, une paire de lunettes de soleil pour homme et un tournevis couvert de sang seront également trouvés sur les lieux.

Un agriculteur va également ramené à la police un casque de moto en sang qu’il avait trouvé dans le champs de maïs. Les policiers se sont alors rendus chez Josh, car ils savaient qu’il possédait une moto. Ils vont fouiller sa maison, sa moto et sa voiture, mais ils ne trouveront rien pour l’incriminer.

James Worley

Le FBI va relever l’identité des délinquants enregistrés dans la région, et ils vont porté leur attention sur un homme nommé James Worley. Il vivait avec sa mère sur une propriété qui possédait plusieurs granges, à seulement 3 kilomètres du lieu où Sierah avait disparu. De plus, l’homme avait un lourd casier judiciaire. En 1990, James Worley avait volontairement percuté une jeune femme nommée Robin Gardner, alors qu’elle faisait du vélo. Il avait ensuite essayé de la forcer à monter dans son camion sous la menace d’un tournevis, mais Robin avait réussi à s’échapper. James fut condamné à de la prison pour cette tentative d’enlèvement, mais il avait purgé seulement 3 ans d’emprisonnement. Au début des années 2000, il retourna deux ans en prison pour avoir cultiver de la marijuana et pour possession illégale d’armes.

Une équipe de policiers se rendit à la maison de James pour l’interroger. Ils avaient également pu obtenir un mandat de perquisition, et en fouillant la grange ils découvrirent une pièce où se trouvaient des sous-vêtements tâchés de sang, des serres-câbles, des jouets sexuels, du ruban adhésif, un matelas pneumatique, et un congélateur qui sentait l’eau de javel. Lors de son interrogatoire, James a nié connaître Sierah, mais l’ADN de la jeune fille a été trouvé sur le matelas et sur le ruban adhésif. Le même jour, le corps de Sierah a été retrouvé dans un champ, enterré dans une tombe de fortune. Elle avait été bâillonnée avec un joute en plastique, ses poignets étaient attachés derrière son dos et elle portait une couche pour adulte. Elle avait également une blessure au crâne. Les sous-vêtements trouvés chez James Worley étaient les siens, mais l’autopsie a confirmé qu’elle n’avait subit aucune agression sexuelle, et que la cause de la mort était l’asphyxie.

Le 16 août 2016, James est inculpé de dix-neuf chefs d’accusation et emprisonné. Le 28 mars 2018, il est accusé de dix-sept chefs d’accusation sur les dix-neuf, dont le meurtre aggravé. La défense a tenté de plaidé pour un emprisonnement à perpétuité en raison des problèmes mentaux de James, mais l’accusation a répliqué que ses problèmes mentaux n’étaient pas assez conséquents pour le disculper, et qu’il savait faire la différence entre le bien et le mal. Le 16 avril 2018, James Worley est reconnu coupable et condamné à mort. Après avoir été reportée plusieurs fois, sa date d’exécution a été fixée au 20 mai 2025.

Disparition en forêt : le cas étrange d’Emma Tresp.

Emma Tresp

Emma Frances Tresp est née le 25 novembre 1926 à Dallas. En 1948, elle se marie avec Joseph Tresp, un avocat, et le couple aura par la suite neuf enfants. Emma était décrite comme une femme dynamique, aventureuse et entièrement dévouée à sa famille. Elle était également très investie dans sa foi catholique.

Avec son mari, elle avait pour habitude d’emmener leurs enfants en camping, et lorsque ces derniers ont quitté le cocon familial, Emma et Joseph ont voyagé ensemble dans plusieurs Etats, mais également en Italie et en Israël. Lorsqu’ils sont devenus grands-parents, Emma et Joseph ont emmené leurs petits-enfants en voyage, où ils faisaient parfois du camping. Joseph décèdera en 1985, et après sa mort, Emma continuera de voyager, notamment en Egypte, en Alaska, en Nouvelle-Zélande, en Chine, et au Canada.

Nous sommes à la fin de l’été 1998, Emma a 71 ans. Malgré son âge, elle n’a rien perdu de son dynamisme et de sa soif d’aventures. D’ailleurs, plus tôt cette année-là, elle avait effectué un voyage au Pérou et en Equateur. Fin août 1998, Emma va rendre visite à une de ses filles, Lisa, qui vit à Stillwater en Oklahoma. Lorsqu’elle quitte la résidence de sa fille, Emma conduit jusqu’à Pecos, au Nouveau-Mexique, afin d’effectuer une retraite spirituelle dans un monastère. Le trajet en voiture jusqu’à Pecos dure environ 8h30, mais ça ne fait pas peur à Emma qui aime conduire et profiter du paysage à bord de sa Honda Civic 1997. De plus, elle connaît bien la route car elle a s’est déjà rendu plusieurs fois à cet endroit.

Benedictine Monastery in Pecos, New Mexico | goodhike | Flickr
Le monastère où Emma aurait dû se rendre

Le 5 septembre 1998, Lisa s’inquiète. En effet, ce jour-là c’est son anniversaire, et elle n’a eu aucun appel téléphonique de sa mère pour le lui souhaiter, ce qui est une chose inhabituelle. Lisa tente alors de la joindre par téléphone, mais en vain. Elle contacte le monastère de Pecos, mais on lui apprend que Emma ne s’y ai pas présentée. Elle contacte aussi les hôpitaux du Nouveau-Mexique, au cas où sa mère aurait eu un accident, mais Emma n’y était pas non plus. Paniquée, Lisa appelle ses frères et soeurs pour savoir si l’un d’eux a eu des nouvelles de leur mère, mais rien.

La police est prévenue et une enquête s’ouvre tandis que la famille d’Emma se rend au Nouveau-Mexique pour la chercher. Les enquêteurs vont ainsi découvrir que le 31 août, le jour où elle a quitté le domicile de sa fille, Emma a été filmée par une caméra de surveillance dans une station essence de Santa Rosa, située à 2h de route de Pecos. Son relevé de compte bancaire confirmera qu’elle a acheté de l’essence ce jour-là, vers 15h.

Le 13 septembre, la voiture d’Emma est retrouvée par un chasseur. La Honda Civic 1997 se trouve dans une zone forestière nommée La Cueva, sur la route 63A, à environ 10 kilomètres de Pecos. Lorsque les policiers arrivent sur les lieux, ils remarquent que la voiture se trouve sur une pente très raide et que l’une des roues arrières est logée dans un gros rocher. Le carter d’huile a également été fissuré. A l’intérieur se trouvent ses effets personnels, comme son téléphone, sa valise et de la nourriture, mais son sac à main est manquant. Les portières sont verrouillées, mais il n’y aucun signe de lutte ou d’agression. Il est étrange qu’Emma se soit aventurée ici, car l’endroit est très peu fréquenté, il n’y aucune habitation. De plus, au fur et à mesure que l’on avance, la route se dégrade au point qu’il est difficile d’y conduire, et le chemin se termine par une impasse où il est impossible de continuer en voiture.

What happened to Emma Tresp? (Long read): UnresolvedMysteries
La route 63A surnommée Devil’s Road

Emma se serait-elle perdue en voulant rejoindre Pecos ? Cela semble peu probable, car elle aurait dû se rendre compte que la route ne ressemble pas du tout à celle qu’elle devait emprunter pour se rendre au monastère. De plus, Emma s’était déjà rendue à Pecos et elle connaissait bien le trajet, pourquoi a-t-elle donc prit un autre chemin ? La famille de la vieille dame est formelle : malgré ses 71 ans, Emma n’avait aucun soucis de santé et elle était en possession de tous ses moyens. Mais ses enfants raconteront qu’elle avait parfois des problèmes pour s’orienter.

Emma se serait-elle bien perdue ? A-t-elle continué à pieds dans la forêt pour chercher de l’aide ? Les enquêteurs remarqueront des empreintes de pas autour de sa voiture, probablement ceux d’Emma. Mais étrangement, les empreintes restent autour de la voiture et ne se dirigent pas vers une autre direction. Les chiens policiers ont bien détecté l’odeur d’Emma près du véhicule, mais pas ailleurs.

Les policiers et des bénévoles vont effectuer des recherches dans la zone pendant plusieurs jours, un hélicoptère et des véhicules tout terrain seront également déployés, mais aucune trace de la vieille femme ne sera trouvée. Sa famille a promit une récompense de 20 000$ pour tout indice sur sa disparition. En la mémoire d’Emma, un mémorial fut érigé à l’endroit où sa voiture fut trouvée. Depuis 1998, il n’y a eu aucun indice ni aucun témoignage sur l’étrange disparition d’Emma Tresp.

Le mémorial dédié à Emma

L’affaire Yingying Zhang : une étudiante chinoise assassinée.

Yingying Zhang

Yingying est née le 21 décembre 1990 à Nanping, une ville de la province du Fujian en Chine. Elle y vivait avec ses parents et son frère cadet. Yingying était une jeune femme brillante qui fut diplômée de l’Université de Sun Yat-sen en 2013, et également diplômée de l’Université de Pékin en 2016.

En 2017, Yingying est invitée à poursuivre des recherches sur la photosynthèse par l’Université de l’Illinois. Elle quitte alors son pays natal pour la première fois de sa vie pour s’installer aux Etats-Unis, ayant pour projet de revenir en Chine pour tard et d’enseigner là-bas.

Une fois aux Etats-Unis, elle emménage seule dans un appartement du campus universitaire. Par la suite, elle voudra chercher une nouvelle habitation un peu moins chère, et c’est ainsi que l’après-midi du 9 juin 2017, Yingying prend un autobus afin de se rendre à un rendez-vous avec Rontrez Stone, un agent de location avec qui elle devait visiter un complexe d’appartements. Avant de partir, Yingying envoie un SMS à Rontrez vers 13h40 pour le prévenir qu’elle aurait du retard. Elle prend le bus depuis Orchard Downs jusqu’à l’intersection de Sprinfield et Matthews Street, où Yingying descend pour prendre une autre ligne de bus censée l’emmener à One North, le lieu de son rendez-vous. Cependant, elle s’est rendue compte qu’elle était du mauvais côté de la rue et elle a par la suite raté son bus suivant de justesse, celui-ci ne s’étant pas arrêté lorsqu’elle lui a fait signe. Yingying a donc marché jusqu’au prochain pâté de maisons pour rejoindre un arrêt de bus.

She's gone forever': Brendt Christensen bragged to girlfriend that he  killed Chinese scholar Zhang Yingying | South China Morning Post

A 14h10, Rontrez attends toujours Yingying, mais la jeune femme tarde à arriver. Il tente de la contacter sur son téléphone, mais elle ne réponds pas, et elle ne se rendra jamais au rendez-vous. Par la suite, les amis de Yingying, ne la voyant pas rentrer, ont commencé à s’inquiéter, ainsi que ses professeurs. A 21h24, l’un de ses professeurs a finalement prévenu la police.

Le service de police de l’Université de l’Illinois et d’Urbana ont collaboré avec le FBI pour tenter de retrouver Yingying, et ils vont ainsi retrouver des images de vidéosurveillance assez troublantes. On y voit la jeune femme attendre à son arrêt de bus, seule, lorsqu’une Saturn Astra noire passe à côté d’elle aux alentours de 14h00. La voiture fait alors demi-tour et s’arrête près de son arrêt de bus. Le conducteur interpelle Yingying, qui s’approche et se met à discuter avec lui, avant de monter dans la voiture. Il fut difficile pour les policiers de discerner la plaque d’immatriculation sur les images. Cependant, ils vont réussir à retrouver les 18 propriétaires de Saturn Astra enregistrées dans la région du comté de Champaign et à tous les interroger.

Yingying discutant avec le conducteur
Peut être une image de 1 personne
Brendt Allen Christensen
Terra Bullis Now: Brendt Christensen's Girlfriend Today | Heavy.com

Parmi eux se trouve Brendt Allen Christensen, né en 1989. Diplômé de l’Université  Wisconsin-Madison en 2013, il avait aussi obtenu un doctorat en physique à l’Université de l’Illinois en mai 2017. Il était dans un mariage ouvert avec certaine Michelle Zortman, et en plus de sa femme il avait également une petite-amie, Terra Bullis. Les enquêteurs ont rapidement remarqué que la Saturn Astra qui avait récupéré Yingying présentait le même défaut que celle de Brendt, un enjoliveur fissuré, ainsi qu’un toit ouvrant identique. Il fut interrogé et dira qu’il ne se souvenait plus de ce qu’il faisait au moment de la disparition de Yingying. Le FBI et la police ont exécuté un mandat de perquisition pour fouiller sa voiture plus en détail, et ils remarquent que la portière côté passager avait été nettoyée beaucoup plus méticuleusement que les autres portes.

Lorsqu’il est à nouveau interrogé le 15 juin, le FBI annonce à Brendt qu’ils savent que c’est lui qui avait récupérer Yingying dans sa voiture. Brendt devient mal à l’aise et avoue avoir récupérer une femme asiatique ce jour-là, mais qu’il ne savait pas qu’il s’agissait de Yingying. Il prétend que la femme avait paniqué lorsqu’il avait prit un mauvais virage et qu’il l’avait laissée sortir de sa voiture sans savoir où elle pouvait se trouver actuellement.

Au moment où Brendt se fait interroger, les policiers obtiennent un mandat de perquisition pour fouiller son appartement. Ils découvrent des tâches suspectes sur son matelas, sous le tapis de la chambre ainsi que sur une batte de baseball. Ces objets furent envoyés en laboratoire pour des tests ADN. Ils récupèrent ensuite les ordinateurs et le téléphone portable de Brendt pour les analyser.

Brendt Christensen in court for Illinois kidnap of Yingying Zhang - BBC News

Les enquêteurs vont par la suite demander à Terra Bullis, la petite-amie de Brendt, de l’enregistrer en cachette, ce qu’elle va accepter. Le 29 juin 2017, alors qu’ils participent à une marche commémorative pour Yingying, Terra enregistre Brendt lui avouer qu’il avait séquestré Yingying dans son appartement. Il racontera en détails les sévices qu’il lui aurait fait subir, qu’il lui avait lié les mains avant de l’abuser sexuellement et de l’étrangler. Il dira ensuite qu’il lui avait fracassé le crâne avec une batte de baseball avant de l’emmener dans la baignoire pour la décapiter. Par la suite, il s’était débarrassé de ses restes et avait nettoyé son appartement, en ajoutant qu’elle ne serait jamais retrouvée. Le 30 juin, Brendt est arrêté par le FBI.

Lors du procès, on apprend que son mariage avec Michelle Zortman était au plus mal, et ils avaient alors décidé de vivre un mariage ouvert. Brendt avait donc une petite-amie et Michelle sortait aussi avec quelqu’un de son côté. Lorsqu’il était allé voir un conseiller pour son mariage en 2017, il a admit avoir des problèmes d’alcool et de drogues, ainsi que des fantasmes très sombres. En effet, il avait commencé à s’intéresser de très près aux tueurs en série, et particulièrement à Ted Bundy, pour qui il avait une véritable obsession. Par la suite, il passait beaucoup de temps sur des sites Web qui parlaient de meurtres et d’enlèvements, allant même jusqu’à chercher des jeunes femmes pour des enlèvements consensuels. Dans l’enregistrement, Brendt se vante également d’avoir un nombre de victimes supérieur à celui de Jeffrey Dahmer et John Wayne Gacy, mais le FBI n’a jamais pu prouver ses dires.

Le tribunal apprend que le 9 juin 2017, Michelle Zortman avait quitté l’appartement tôt pour partir en week-end avec son petit-ami. Quant à Brendt, il était arrivé sur le campus universitaire à 9h30 avant d’approcher une étudiante nommée Emily Hogan. Il se serait fait passer pour un policier infiltré auprès d’elle et lui aurait montré un badge, avant de l’inviter à monter dans sa voiture pour répondre à des questions. Mais la jeune femme était méfiante et a refusé de le suivre. Elle aurait ensuite mit un message sur Facebook pour avertir les autres étudiants qu’un homme se faisait passer pour un policier. A 13h30, Brendt continuait de chercher une proie et a vu Yingying courir après son bus. Saisissant sa chance, il a attendu qu’elle se retrouve seule à l’arrêt de bus pour l’approcher et la faire monter dans sa voiture.

La Défense a contesté la peine de mort et a demandé au jury de tenir compte des problèmes de Brendt, expliquant qu’il avait des idées noires, qu’il avait eu beaucoup de problèmes dans son mariage et avec l’alcool. Brendt vivait mal le fait d’être dans un mariage ouvert et que sa femme ait un petit-ami à côté. Quelques jours avant la mort de Yingying, Michelle lui avait annoncé qu’elle partirait en week-end avec son petit-ami au même endroit où Brendt et elle avaient passé leur lune de miel, et cela aurait été l’élément déclencheur qui aurait poussé Brendt à laisser libre court à ses pulsions meurtrières.

Inside the interrogation of the man who killed University of Illinois  scholar Yingying Zhang - ABC News

Lors d’une audience, Lifeng Ye, la mère de Yingying, a exigé que Brendt lui dise où il avait caché le corps de sa fille afin de lui offrir une sépulture décente en Chine, mais l’homme resta silencieux. Brendt Allen Christensen fut reconnu coupable d’enlèvement et de fausses déclarations au FBI, et il fut condamné à la prison à vie sans possibilité de libération conditionnelle. En 2018, il révéla qu’il avait découpé le corps de Yingying en plusieurs morceaux et qu’il les avait placés dans trois sacs poubelles pour ensuite les jeter dans une benne à ordures, avant que tout cela ne soit envoyés dans une décharge située à Vermillon. La décharge étant très grande avec pas moins de 10 mètres de déchets, les chances de retrouver les restes de Yingying sont très faibles.

Au moment de sa mort, Yingying avait seulement 26 ans. Elle rêvait de devenir enseignante et avait pour projet de se marier avec son fiancé lors de son retour en Chine.