Lucas Tronche : volatilisé dans la nature.

Lucas Tronche est né le 18 avril 1999. Il est le fils cadet d’une famille de trois enfants et vit à Bagnols-sur-Cèze dans le Gard. Ses proches le décrivent comme un garçon joyeux, amusant, sociable, ayant beaucoup d’amis. Il était également bon élève et souhaitait devenir vétérinaire. Lucas pratiquait la natation, le badminton et également le scoutisme depuis plusieurs années.

Lucas Tronche

Le mercredi 18 mars 2015, Lucas doit se rendre à un cours de natation avec son frère aîné Valentin. Au moment de partir, Lucas dit à son frère de partir avant lui car il doit refermer la porte derrière, et qu’il le rejoindrait à l’arrêt de bus. A 17h30, ne voyant pas arriver son frère, Valentin essaie de le contacter sur son portable, mais le téléphone de Lucas est éteint. 

Vers 20h, lorsque Nathalie vient chercher ses fils à l’arrêt de bus qui les ramène de la piscine, elle remarque que Valentin est seul. Elle lui demande où est Lucas, Valentin lui réponds qu’il n’est pas venu à la piscine et qu’il est donc resté à la maison. A ce moment-là, Nathalie comprends que quelque chose ne va pas. Cela faisait 2h qu’elle était à la maison et il n’y avait personne d’autre qu’elle-même. 

Les parents de Lucas pensent d’abord qu’il a eu un accident. Ils font des recherches autour de chez eux et appellent les urgences pour savoir si leur fils était hospitalisé. Ils contactent ensuite les amis de Lucas qui disent n’avoir aucune nouvelle de lui. La police est finalement prévenue et une enquête pour disparition inquiétante est ouverte dans la soirée du 18 mars.

Lucas et sa mère Nathalie

En premier lieu, la disparition de Lucas est vue comme un départ volontaire. En effet, il était parti avec un sac à dos, mais avait laissé ses affaires de piscine ainsi que ses affaires de survie en tant que scout (sac de couchage, couteau…) et n’avait pas prit d’argent ni ses papiers. On sait seulement qu’il serait parti en doudoune et en pull. Lucas n’avait pourtant pas le profil d’un fugueur. C’était un garçon équilibré et sans histoires. Il était proche de sa famille et n’aimait pas les décevoir. 

Le 30 mars, le parquet de Nîmes ouvre une information judiciaire pour enlèvement et séquestration. 

Les enquêteurs s’intéressent au téléphone portable de Lucas. Le jour de sa disparition il serait allé plusieurs fois sur l’application Snapchat, dont les messages s’effacent mais dont les serveurs conservent une trace. Une commission rogatoire a été lancée aux États-Unis pour pouvoir accéder aux conversations et échanges que Lucas avait eu sur cette application, mais rien d’anormal fut trouvé, ni sur son ordinateur ou sa tablette.

A l’évidence, Lucas avait parlé à quelqu’un via Snapchat avant de disparaître ce 18 mars 2015. Au lieu d’aller à la piscine ce jour-là, il comptait manifestement se rendre à un rendez-vous avec cette personne. 

Plusieurs témoins disent avoir vu Lucas le jour de sa disparition. Une femme assure l’avoir aperçu entre 17h15 et 17h30 ce 18 mars, au chemin du Saduran, se dirigeant du côté des vignes. Le 19 mars, une autre femme affirme avoir vu un adolescent tout près de sa ferme, vers midi, qui portait une doudoune bordeaux. Faisant le rapprochement avec l’affaire Lucas, elle prévient la police qui arrive avec un chien de recherche. Le chien va marquer une trace à 1km en direction du nord, avant de s’arrêter à cause de la fatigue.

Le même jour en fin d’après-midi, Rachid, un ami de la famille accompagné d’un groupe de bénévoles, voit une silhouette semblable à celle d’un adolescent se tenant assise sur le sommet du piton rocheux. La distance ne permet pas de confirmer qu’il s’agisse de Lucas. Rachid l’appelle : « Lucas ! Lucas ! ». Pas de réponse. Rachid et les bénévoles s’approchent du piton, et soudainement, la silhouette se met debout et disparaît. 

Le piton rocheux

Le 23 mars vers 10h30, une équipe de bénévoles aurait aperçu une silhouette se tenant sur les hauteurs de Saint-Gervais. La personne se tenait de profil, portait des vêtements sombres et regardait un groupe de travailleurs dans les vignes. Mais le temps que les bénévoles parviennent à la rejoindre, la personne avait disparue dans les bois. Un chien de police va marquer une piste à cet endroit, laissant supposer qu’il pouvait s’agir de Lucas. 

Un peu plus tard, un motard affirmera avoir vu Lucas aux alentours de 17h10-17h30 le 23 mars. Il portait un sac à dos et marchait vers le lieu-dit Esbrezun, en direction de la colline. A ce moment-là, le motard ne sait pas que Lucas est recherché, c’est donc deux jours plus tard en voyant un avis de recherche qu’il va contacter les parents de Lucas. L’homme fera une description très précise du jeune garçon. La zone sera fouillée par un chien et un hélicoptère, mais sans succès.

Le 28 mars, un père et sa fille disent avoir aperçu Lucas au magasin Cultura du Pontet, dans le Vaucluse. Il aurait été en compagnie d’une femme d’âge mûr, entre 45-50 ans. Mais les vérifications n’ont rien donné.

En octobre 2015, les parents de Lucas commencent à recevoir des lettres anonymes d’une personne affirmant que Lucas va bien et qu’ils n’avaient pas à s’inquiéter. Les enquêteurs parviendront à identifier cette personne, il s’agissait d’un homme de 57 ans, mythomane, qui n’avait rien à voir avec la disparition de Lucas. En décembre 2016, la police nationale lance un portrait robot pour retrouver un témoin qui aurait été aperçu à proximité de la maison de Lucas le jour de sa disparition. 

En janvier 2018, Nordahl Lelandais, l’assassin de la petite Maëlys de Araujo, sera soupçonné d’être impliqué dans la disparition de Lucas, Lelandais ayant de la famille habitant proche de Bagnols-sur-Cèze et s’étant rendu plusieurs fois dans le Gard. Mais l’analyse du bornage de son mobile prouvera que Lelandais se trouvait en Isère au moment des faits, et il est donc écarté de l’enquête.

Finalement, le 17 octobre 2018, le témoin recherché depuis deux ans est retrouvé à Bagnols-sur-Cèze et placé en garde à vue pour être interrogé par les enquêteurs. Mais rien n’a pu prouver qu’il avait un lien avec l’affaire.

A ce jour, Lucas est toujours porté disparu et sa famille continue de le chercher activement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s