La triste histoire de la « Sleeping beauty » de l’Everest.

Photo de Francys Arsentiev
Francys Arsentiev

Francys est née le 18 janvier 1958 à Honolulu, à Hawaii. Elle était la fille de John Yarbro et Marina Garrett. Elle fut scolarisée tantôt en Suisse, tantôt aux Etats-Unis, avant d’être diplômée à l’université de Louisville, dans le Kentucky. Après avoir obtenu un Master en management, Francys travailla en tant que comptable pendant plusieurs années.

En 1992, elle se marie avec le russe Sergueï Arsentiev. Ce dernier avait une certaine notoriété dans son pays natal grâce à ses exploits en alpinisme ; en effet, il avait réussi à escalader les cinq plus hauts sommets de la Russie, acquérant ainsi le surnom de « léopard des neiges ». Auparavant, Francys a été mariée à un homme nommé Joe Distefano, avec qui elle a eu un fils, Paul, né vers la fin des années 1980.

Kisah Pilu Mayat 'Sleeping Beauty' yang Meninggal di Gunung Everest,  Sebelum Mati Dia Menangis Sambil Ucapkan Kalimat Ini | Intisari | LINE TODAY
Francys et Sergueï
Francys Arsentiev with her son Paul Distefano, approx. 2, in Telluride, Co.  circa 1989. Photo reproduced at Dr. Marina Yarbro's home in Lexington, Ky.,  Wednesday, May 23, 2007. Photo by Matt Goins -
Francys et son fils Paul

Même si Francys aimait la randonnée et l’escalade, elle était loin d’être une passionnée comme son mari. Mais cela ne l’a pas empêchée de l’accompagner en Russie afin d’escalader ensemble les plus hauts sommets du pays. Francys est également devenue la première femme américaine à descendre l’Elbrouz en ski. Néanmoins, le couple voulait continuer de marquer l’histoire de l’alpinisme, et pour cela ils avaient un objectif assez fou : escalader le Mont Everest sans bouteille d’oxygène. S’ils réussissaient cet exploit, Francys deviendrait également la première femme américaine à gravir l’Everest sans s’aider d’oxygène.

Ainsi, en mai 1998, Francys et Sergueï atteignent le camp de base de l’Everest, et le 17 mai, ils escaladent 7700 mètres. Deux jours plus tard, ils atteignent les 8200 mètres. Du 20 au 21 mai, ils avancent peu et sont obligés de rester dormir la nuit à cette altitude, avec des difficultés dû au manque d’oxygène et à la météo. Le 22 mai, ils réalisent leur objectif en atteignant le sommet de l’Everest.

Comme ils ont atteint le sommet assez tard, ils doivent s’arrêter pendant la redescente pour passer la nuit dans un camp. Le matin du 23 mai, le couple se sépare durant la descente et Sergueï va prendre de l’avance. Une fois arrivé au camp, il se rend compte que sa femme n’est pas encore là. Il attends un peu, mais toujours aucun signe de Francys. Pensant que quelque chose ne va pas, il décide de repartir la chercher en emmenant des médicaments. Durant sa remontée, vers 9h du matin, Sergueï croise un groupe de cinq alpinistes ouzbèkes et leur demande s’ils ont vu sa femme.

Image

A ce moment-là, Sergueï n’a sans doute pas idée du calvaire enduré par Francys. Epuisée par l’effort et le manque d’oxygène, et souffrant également d’engelures, la femme est retrouvée sur une pente par la même équipe ouzbèke, aux alentours de 10h40. Ces derniers tentent de la ramener vers le camp le plus proche. Ils lui mettent un masque à oxygène et l’attachent à un harnais, la faisant descendre de 80 mètres. Deux des ouzbèkes redescendent alors vers le camp et croisent Sergueï en chemin, qui leur demande à nouveau s’ils ont vu sa femme. Devant leur réponse affirmative, Sergueï accélère son ascension.

Plus haut, et après de longues heures à tenter d’aider l’américaine, les ouzbèkes sont bientôt à court d’oxygène, et pour ne pas connaître une fin proche, ils n’ont pas d’autres choix que de laisser Francys. En descendant, ils vont croiser Sergueï à la recherche de sa femme, et ce sera la dernière fois qu’il sera vu.

Le 24 mai, le couple formé par Ian Woodall et Cathy O’Dowd, en pleine ascension de l’Everest, va ainsi tomber sur le corps de Francys dans la montagne. Ils la pensent morte, mais ils se rendent rapidement compte que la femme est toujours vivante, bien qu’elle soit dans un état critique. Ils ont un choc en la reconnaissant. En effet, Ian et Cathy avaient eu l’occasion de discuter avec Francys au camp de base.

Ils raconteront qu’elle était à moitié consciente et qu’elle répétait très faiblement les mêmes phrases : « Ne me quittez pas », « Que faites-vous », « Je ne veux pas mourir ». Son corps était gelé, et les engelures avaient rendu son visage blanc et figé, tel une poupée de cire. C’est grâce à ce détail, mais aussi à la position allongée, presque sereine, du corps de Francys, que Cathy O’Dowd va ainsi la comparer à la Belle au Bois dormant ( « Sleeping beauty » ). A côté de Francys se trouve un piolet et une corde, sans doute laissés par Sergueï, mais l’homme est introuvable. Ian et Cathy reviennent avec une équipe, et pendant plus d’une heure ils vont essayer tant bien que mal de récupérer Francys, mais en vain. A cause des températures extrêmes et de la pente raide sur laquelle ils se trouvent, il sera bientôt trop dangereux pour eux de continuer, et ils vont ainsi prendre la lourde décision d’abandonner Francys à son triste sort.

Francys Arsentiev avant la réinhumation
Le corps de Francys, conservé par le froid, sur les pentes de l’Everest

Francys Arsentiev mourra donc ainsi, seule, dans le froid glacial de l’Everest. Un an plus tard, en 1999, lors de l’expédition « Mallory and Irvine », le corps de Sergueï sera retrouvé plus bas dans la montagne. On pense qu’il a été victime d’une chute mortelle en essayant de sauver sa femme.

Mourir sur l’Everest nous condamne à reposer pour toujours sur la montagne. Il est extrêmement difficile et dangereux de récupérer les corps dans de telles conditions. De ce fait, très peu de familles ont pu retrouver les dépouilles de leur défunts, qui deviennent des repères macabres pour les alpinistes qui s’attaquent au sommet du monde.

Pendant neuf ans, le corps de Francys fera parti des nombreux cadavres visibles sur les pentes de l’Everest. En 2007, toujours hanté par sa rencontre avec l’américaine, Ian Woodall décide de diriger l’expédition The Tao of Everest, dans le but de donner une sépulture décente à Francys. Le 23 mai 2007, Ian Woodall et son équipe parviennent à retrouver le corps de la femme. Ils la recouvrent respectueusement d’un drapeau américain et déposent un ours en peluche à ses côtés. Son corps a par la suite été déplacé dans un lieu inconnu, quelque part dans la montagne, à l’abri des regards.

En atteignant le sommet du Mont Everest sans oxygène, Francys Arsentiev est bien devenue la première américaine a réussir cet exploit, mais elle l’a payé de sa vie. Elle laissera derrière elle son fils Paul, qui restera longtemps traumatisé par les photos du corps gelé de sa mère.

Śpiąca królewna z Everestu. Kim była Francys Arsentiev? - Kobieta

Jamie Fraley : disparue sur le chemin de l’hôpital.

The Disappearance of Jamie Fraley – True Crime
Jamie Fraley

Jamie est née le 5 mars 1986 et vivait à Gastonia en Caroline du Nord. Elle était décrite comme une jeune fille gentille, serviable et intelligente. Elle est née avec quelques problèmes de santé qui faisaient qu’elle avait une corpulence frêle et qu’elle avait du mal à prendre du poids. A l’adolescence, elle a également commencé à souffrir d’anxiété et de trouble bipolaire.

Jamie souhaitait commencer une carrière en tant que conseillère en toxicomanie, mais ses problèmes de santé ont été un frein à sa vie professionnelle, et elle avait du mal à obtenir son permis de conduire. Avec l’aide d’un assistant social, la jeune femme a finalement pu emménager dans son propre appartement.

En 2006, lorsqu’elle a commencé à emménager, Jamie a fait la connaissance de Ricky Simonds, dit Ricky Senior, et son fils, Ricky Simonds Junior. Jamie est rapidement tombée amoureuse de Ricky Junior malgré les réticences de sa famille. En effet, Ricky et son père avaient un casier judiciaire pour vol et consommation de drogues, mais Jamie aimait sincèrement Ricky et elle pensait pouvoir l’aider à revenir dans le droit chemin. Ils finirent par se fiancer et à emménager ensemble. En 2007, Ricky est arrêté et condamné à 15 mois de prison pour vol.

Le 8 avril 2008, Jamie ressent d’intenses douleurs à l’estomac. Elle est admise aux urgences de l’hôpital local où on lui diagnostique une grippe intestinale. Son assistante sociale l’emmène récupérer ses médicaments à la pharmacie avant de la ramener chez elle. Jamie a tenté de continuer sa journée tranquillement, mais plus tard, aux alentours de 22h, ses douleurs d’estomac s’intensifient. N’ayant pas de permis, elle appelle le père de Ricky pour qu’il l’emmène aux urgences. Une fois arrivée à l’hôpital, on lui dit que le temps d’attente est de trois heures. Jamie décide donc de rentrer et appelle un ami pour qu’il la ramène chez elle.

Jamie Fraley - Disappeared | Investigation Discovery

Jamie est rentrée chez elle vers minuit. Elle appelle sa mère pour lui dire qu’elle ne se sent pas bien et lui décrit ses symptômes. Sa mère lui propose de venir la chercher mais Jamie refuse, car son assistante sociale devait venir la récupérer plus tard pour l’emmener à un rendez-vous médical. Le 9 avril, vers 2h du matin, Jamie est au téléphone avec une amie. Elle lui explique qu’elle va retourner à l’hôpital, puis qu’elle doit raccrocher car un homme conduisant un camion devait venir la chercher pour l’y emmener. Mais elle ne précisera pas de qui il s’agit. La dernière chose qu’elle dira à son amie est : « Je dois y aller, il est là. »

Plus tard, l’assistante sociale de Jamie est venu chez elle pour l’emmener à son rendez-vous. Elle sonne à la porte, mais pas de réponse. Elle appelle plusieurs fois Jamie sur son téléphone portable, mais à nouveau aucune réponse de sa part. Elle se rend compte également que la porte d’entrée est verrouillée. N’ayant aucune réponse, l’assistante s’en va. Deux jours plus tard, elle informe la mère de Jamie du rendez-vous manqué de sa fille. Celle-ci s’inquiète immédiatement et prévient la police.

Lorsque les policiers ont fouillé le domicile de Jamie, ils n’ont rien trouvé de suspect, aucun signe d’effraction ou de lutte. Ils ont dit à la famille que Jamie était une adulte et qu’elle avait le droit de partir et de ne plus donner de nouvelles si elle le voulait. Mais cela n’a pas convaincu la mère de Jamie. Avec d’autres membres de sa famille, elle est retournée à l’appartement de sa fille pour le fouiller. Son sac à main, ses papiers d’identité, ses clés et son portefeuille se trouvaient chez elle, mais son téléphone portable était manquant. Sa mère trouvera également sa paire de chaussures préférées près des escaliers, mais détail troublant, les lacets avaient été enlevés. Ce détail a donné un mauvais pressentiment à la mère de Jamie, car sa fille ne portait jamais de chaussures sans lacets, alors pourquoi n’étaient-ils plus là ? A quoi avaient-ils servis ?

Disappearance of Jamie Fraley - Wikipedia

La famille de Jamie a appelé plusieurs fois sur son téléphone portable dans l’espoir qu’elle décroche, et un jour, un homme va décrocher. Cet homme était un employé d’une entreprise de câblodistribution, et il travaillait sur le terrain lorsqu’il a entendu le téléphone sonner non loin. Des agents de police vont récupérer le téléphone, qui était très abîmé. En relevant ses appels téléphoniques, ils découvrirent que des appels avaient été passés sur son téléphone le jour de sa disparition, entre 4h40 et 5h du matin, mais ils ne purent découvrir à qui ils étaient adressés. Malheureusement, le téléphone avait été manipulé par plusieurs personnes différentes avant d’être analysé, ce qui empêchèrent les policiers de relever les empreintes digitales.

Les environs furent ensuite fouillés et les enquêteurs ont interrogé les dernières personnes à avoir parler avec Jamie. Son fiancé Ricky se trouvait en prison à ce moment-là, il a donc été rapidement écarté. En revanche, Ricky Senior, qui vivait dans le même complexe d’appartements que Jamie et Ricky, a attiré l’attention des policiers. Non seulement il fut l’un des derniers à avoir vu Jamie, mais en plus de ses délits de vols et de drogues, ils apprirent qu’il avait fait de la prison pour avoir étrangler son ex-petite-amie dans les années 1980. Il avait été condamné à 20 ans de prison, mais avait été libéré en 1992 pour bonne conduite. Lorsqu’il fut interrogé, Ricky Senior ne fut pas très coopératif et a également refusé de passer au détecteur de mensonges. Il montrait clairement qu’il était agacé par la présence des enquêteurs. Par la suite, Ricky Senior fut surveillé de près par les policiers, et ils découvrirent qu’il traquait sa nouvelle ex petite-amie, nommé Kim Sprenger.

Son of Man Found Dead in Trunk Speaks Out

En juin 2008, Kim a découvert le cadavre en décomposition de Ricky Senior dans le coffre de sa voiture. La police fut appelée, et ils découvrirent que l’homme avait sur lui un couteau, et qu’il s’était sans doute caché dans le coffre pour attaquer Kim au moment venu. L’autopsie révèlera que Ricky Senior est mort d’un coup de chaleur, et qu’il avait consommé de la drogue et de l’alcool avant son décès. Les policiers ont aussi interrogé l’amie de Jamie qui l’avait eu au téléphone pour la dernière fois. Elle racontera que Jamie lui avait dit qu’un homme devait l’emmener dans son camion, or, Ricky Senior n’avait pas de camion, mais une camionnette blanche.

Malgré son décès, Ricky Senior reste une personne d’intérêt dans la disparition de Jamie Fraley. En effet, Ricky Senior avait déjà été entendu en train de faire des remarques aguicheuses à Jamie, et son attirance pour elle aurait été une des causes de sa rupture avec Kim Sprenger. Son fils étant en prison, et Jamie vivant seule, il a dû saisir l’occasion de s’en prendre à elle. Il aurait sonné à sa porte, faisant écourter la conversation entre Jamie et son amie, puis il l’aurait rapidement maîtrisée avant d’utiliser les lacets des chaussures pour l’attacher, ou l’étrangler. En ce qui concerne le camion, Jamie, qui se sentait mal à ce moment-là, aurait pu avoir une confusion et dire « camion » au lieu de « camionnette ». Et rappelons que Ricky Senior possédait justement une camionnette. Mais encore une fois, cela reste des spéculations.

Actuellement, le cas de Jamie Fraley est toujours irrésolu.

Jamie Fraley – April 08, 2008 – Gaston County, NC |

La disparition d’Amy Billig : kidnappée par un gang ?

Teen Goes Missing While Hitchhiking | by Cat Leigh | True Crime by Cat  Leigh | Medium
Amy Billig

Amy est née le 9 janvier 1957 dans l’Etat de New York. A l’âge de 11 ans, elle déménage avec ses parents et son frère à Coconut Grove, en Floride, afin de fuir la criminalité grandissante de son Etat natal.

Amy était décrite comme une jeune fille intelligente, sensible, et aimant les animaux. Elle était passionnée par le chant et la musique, jouant notamment de la guitare et de la flûte. Elle envisageait de devenir actrice.

Le 5 mars 1974 semble être une journée comme les autres. Ce jour-là, Amy rentre du lycée à midi pour déjeuner chez elle. Entre temps, elle appelle son père, Ned, pour lui demander si elle peut lui emprunter de l’argent, car elle prévoit sortir avec des amis plus tard. Par la suite, elle décide de se rendre sur le lieu de travail de son père, qui se trouve à un kilomètre du domicile. N’ayant pas de voiture, Amy a pour habitude de faire de l’auto-stop. Elle sera vue pour la dernière fois sur la route principale de Coconut Grove, et selon un témoin, elle serait monté dans une camionnette. Un autre témoin affirme l’avoir vu monter à l’arrière d’une moto en compagnie d’un motard.

Ne la voyant pas revenir au lycée et n’ayant aucune nouvelle d’elle, ses amis commencent à s’inquiéter, puis sa famille s’inquiète aussi rapidement à son tour. Peu de temps après, son appareil photo sera retrouvé sur l’autoroute Florida Turnpike, et il sera remis à la police. Malheureusement, les photos retrouvées sur l’appareil ne donnèrent aucune piste.

Charles et Larry Glasser, des frères jumeaux de 16 ans, ont affirmé avoir enlevé Amy et ont réclamé une rançon de 30 000 $. Ils seront arrêtés pour extorsion après que la police ait découvert qu’il s’agissait d’un canular.

Cold Case: The Disappearance Of Amy Billig. – LADY K REPORTS

Quelques jours plus tard, Susan Billig, la mère d’Amy, a reçu un appel terrifiant de la part d’une femme. Celle-ci affirmait faire parti des Outlaws et prétendait qu’ils avaient kidnappé sa fille. Formés en 1935 aux Etats-Unis, les Outlaws sont un gang de motards criminalisés, dont les activités principales sont le trafic de drogues, d’armes, et l’extorsion d’argent. Susan apprendra alors que lors de la disparition d’Amy, les Outlaws avaient été présents à Coconut Grove. Un ami des Billig, qui travaillait en tant qu’avocat pour les Outlaws, a pu organiser une réunion entre Ned, Susan et deux membres du gang.

Ils avoueront que, par le passé, ils avaient effectivement kidnapper et vendu des jeunes femmes, mais qu’ils n’avaient jamais vu Amy. Par la suite, Susan découvrira qu’une jeune fille nommée Gina Andrew avait elle aussi été enlevée par un gang de motards à l’âge de 12 ans. Elle avait été vendue contre des motos et avait réussi à s’échapper cinq ans plus tard.

Prête à tout pour retrouver sa fille, Susan a traqué les Outlaws jusqu’à Orlando et a interrogé plusieurs personnes du coin. La gérante d’une supérette affirmera avoir déjà vu Amy, escortée par deux motards, acheter de la soupe végétarienne. Cette information sera capitale, car Amy suivait un régime végétarien strict. Et cela voudrait dire qu’elle aurait bel et bien été kidnappée par un gang de motards.

Un an et demi va passer sans aucune nouvelle piste, puis le 9 janvier 1976, Susan est contactée par un hors-la-loi nommé Paul Branch, après qu’il ai vu une photo d’Amy dans le journal. Il prétendait avoir acheter Amy à un moment donné, mais lorsque Susan a demandé davantage d’informations, il lui a répondu qu’il acceptait de lui parler si elle le retrouvait chez lui. Alors qu’elle se trouve au domicile de Paul, Susan se rend compte à quel point l’homme est nerveux. Il avait peur qu’elle ait été suivie et il regardait constamment par la fenêtre.

Lorsque Susan lui a montré une photo plus claire de sa fille, Paul dira qu’il est sûr que c’était bien Amy. Il dira que la jeune fille était calme et très peu bavarde. Par la suite, il a décrira une cicatrice cachée sur le corps d’Amy, une information que Susan n’avait jamais révélé publiquement, et elle a commencé à le croire. Paul lui promit alors de contacter la nouvelle personne qui détenait sa fille. Plusieurs semaines plus tard, Paul rappelle Susan et lui dit que, selon les informations qu’il aurait obtenues, Amy se trouverait à Tulsa, en Oklahoma.

En juin 1976, Susan et Paul se sont retrouvés à Tulsa et ont commencé à chercher Amy ensemble. Alors qu’ils se trouvaient dans un bar, où Paul prétendait qu’Amy devait leur être livrée, une violente bagarre a éclatée. Paul fut blessé pendant l’altercation, mais Susan a pu s’en sortir indemne et prendre un taxi grâce à l’aide d’un motard. Ce sera la dernière fois qu’elle verra Paul.

Paul avait laissé un message à l’avocat de Susan, lui disant que Amy se trouverait à Seattle. Entre temps, Susan survivra à une crise cardiaque et continuera de chercher sa fille. En novembre 1977, elle se rend à Seattle et commence à fréquenter les bars, les salons de motos et de tatouages afin de récolter des témoignages. Plusieurs personnes reconnaîtront les photographies d’Amy, la décrivant comme étant discrète et muette, ne parlant quasiment jamais. Mais cela ne mènera à rien.

En 1979, un appel anonyme informe à Susan que sa fille se trouvait sur une aire de repos à l’extérieur de Reno, dans le Nevada, et qu’elle était en détresse. Le FBI apprendra qu’un gang de motards s’étaient brièvement rendu à cet endroit, mais ils n’avaient aucun moyen de vérifier si Amy était avec eux.

Amy Billig (1957-1974) - Find A Grave Memorial

Dix-huit ans après la disparition d’Amy, en 1992, Susan est contactée par Virginia Snyder, une détective privée. Elle se trouvait à un bureau de poste à Falmonth, en Angleterre, quand un motard américain l’a approchée. Il lui aurait dit qu’il avait en sa possession une jeune femme américaine qu’il souhaitait lui vendre, précisant qu’elle était « muette ». Malheureusement, l’homme était parti sans lui montrer de photo, mais Susan avait la certitude qu’il s’agissait de sa fille. La détective décèdera malheureusement un an plus tard.

Après la disparition d’Amy, sa famille fut harcelée pendant 20 ans par les appels anonymes d’un homme, qui affirmait qu’Amy était captive d’un réseau de prostitution. Comme ses appels étaient passés par des téléphones publics, il fut difficile à retrouver. Mais en 1995, l’homme passa d’autres appels par un téléphone portable, ce qui permis au FBI de le retracer. Cet homme s’appelait Henry Johnson Blair, il était agent des douanes et il avouera n’avoir jamais connu Amy. Il dira par la suite que ses problèmes d’alcoolisme et son trouble obsessionnel-compulsif l’avaient poussé à harceler Susan pendant toutes ces années. Il fut condamné à deux ans de prison et perdra également son procès contre Susan, qui recevra un règlement de cinq millions de dollars.

Cependant, malgré qu’il niait connaître Amy, Henry Johnson fut considéré comme une personne d’intérêt dans la disparition de la jeune femme. Sur l’appareil photo retrouvé d’Amy, il y a une photographie qui montre une camionnette blanche. La couleur et le modèle correspondent à la camionnette que possédait Henry Johnson dans les années 1970. De plus, avant sa disparition, Amy avait écrit dans son journal qu’elle avait rencontré un homme nommé Hank, et qu’il voulait l’emmener en Amérique du Sud. Et il se trouve que le surnom d’Henry était Hank, et qu’il devait se rendre en Argentine pour son travail à cette époque. Malgré ces troublantes coïncidences, l’homme a toujours clamé son innocence.

Sue Billig tormented by calls about her missing daughter Amy | Miami Herald

En 1997, Paul Branch, qui se trouvait en prison pour meurtre, aurait avoué sur son lit de mort qu’il connaissait la vérité sur le sort d’Amy. Il dira qu’elle avait été violée et tuée après une fête, peu de temps après son enlèvement, et que son corps fut jeté dans les Everglades de Floride. Paul décèdera avant de pouvoir être interrogé par la police. Compte tenu que l’appareil photo d’Amy fut retrouvé sur une route qui fut empruntée par des gangs de motards, les aveux semblent plausibles. Mais les restes d’Amy n’ont jamais été retrouvés. Au début, la famille Billig crut aux aveux de Paul, mais par la suite, ils se mirent à soupçonner sa veuve d’avoir inventé cette confession pour de l’argent ou de la reconnaissance.

En 2001, Susan a co-écrit un livre sur la disparition d’Amy, nommé Without a Trace: The Disappearance of Amy Billig–A Mother’s Search for Justice. Ned Billig est mort en 1992, et Susan décèdera à son tour en 2005, en ayant passé une trentaine d’années à rechercher sa fille. A ce jour, c’est le frère d’Amy, Josh, qui continue de se battre pour connaître la vérité sur la disparition de sa soeur.

Missing: What happened to Coconut Grove's Amy Billig? | Miami Herald

L’affaire Kara Nichols : enlevée pour du trafic d’êtres humains ?

Kara est née le 20 mai 1993. Elle vivait dans l’Etat du Colorado dans la ville Colorado Springs, avec ses parents, Paul et Julia Nichols, ainsi qu’avec son frère aîné et sa petite soeur.

Kara Nichols disappearance: Photo of Colo. teen shows up on Las Vegas  escort website, authorities say - CBS News

Kara était décrite comme étant très sociable, drôle et spontanée. Mais au début de l’adolescence, la jeune fille commence à se rebeller. A l’âge de 13 ans, elle sera jugée et condamnée à effectuer des travaux d’intérêt général après un vol à l’étalage. Puis plus tard elle commencera à consommer de l’héroïne. La jeune fille fera également une dépression après la mort de son chien, mais redoutant les effets secondaires des médicaments, elle refusera de se faire soigner.

Malgré les difficultés, Kara réussi à être diplômée du lycée et elle va commencer à travailler en tant que serveuse, pour ensuite se tourner vers le mannequinat. En 2012, la famille déménage à Chicago, et Kara va continuer à consommer de la drogue. Ses parents vont l’inscrire dans un programme pour traiter sa toxicomanie, mais elle se fera rapidement renvoyer pour avoir enfreint certaines règles.

Elle décide alors de retourner vivre à Colorado Springs, où elle va trouver une colocation avec trois jeunes hommes. Ses parents n’étaient pas rassurés de savoir leur fille seule entourée d’hommes, mais finalement, la colocation sembla bien se passer. Kara a alors commencé à rechercher du travail dans la restauration et s’est également inscrite sur Model Mayhem, un site destiné à ceux qui cherche du travail dans le mannequinat ou la photographie.

Missing aspiring model's photos show up on Vegas escort website | Colorado  Springs News | gazette.com

Quelques temps après, le 9 octobre 2012, Kara annonce à ses colocataires qu’elle doit participer à un shooting avec un photographe rencontré sur Model Mayhem. Elle ajoute qu’elle devra se rendre à Denver et qu’elle résiderait dans un hôtel. Plus tard dans la journée, un des colocataires a vu Kara en train de monter dans une berline noire avant que celle-ci ne s’éloigne. Etant donné que Kara n’avait pas le permis, il a supposé que quelqu’un était venu la chercher pour l’emmener à son shooting.

Le lendemain au soir, les colocataires de Kara sont étonnés de ne pas la voir rentrer. La jeune femme leur avait dit que son shooting devait avoir lieu dans la matinée, et ils trouvent étrange qu’elle ne soit toujours pas revenue. Ils vont tenter de la contacter sur son téléphone portable, mais en vain. Le frère de Kara va également s’inquiéter que sa soeur ne réponde pas à ses messages et ses appels, car ils avaient l’habitude d’être en contact tous les jours. Le 12 octobre, il va prévenir le bureau du shérif du comté d’El Paso, qui ne prit pas la disparition de Kara au sérieux. On lui répondit qu’en raison de sa majorité, Kara avait tout à fait le droit de s’en aller et de ne pas donner de nouvelles.

Par la suite, les proches de la jeune femme vont apprendre qu’elle n’était plus active sur les réseaux sociaux depuis le 9 octobre, et qu’elle n’avait donné de nouvelle à personne depuis cette date également. Les parents de Kara vont contacter ses colocataires et ces derniers vont leur donner l’adresse de l’hôtel où Kara était censé séjourner. Paul et Julia Nichols vont ainsi s’envoler jusqu’à Denver.

Teen model missing in Colorado - CBS News

Arrivés dans la chambre d’hôtel de Kara, ils y ont trouvé sa trousse de maquillage, son ordinateur portable, son sac à main, ses chargeurs et sa pièce d’identité. Comme elle avait laissé toutes ses affaires derrière elle, il était évident que la jeune femme comptait rentrer rapidement après son shooting photo. De plus en plus inquiets, Paul et Julia Nichols ont davantage insisté auprès de la police afin qu’ils ouvrent une enquête. Les policiers vont finalement rendre la disparition de Kara publique, et ils vont ainsi fouiller ses données téléphoniques. Ils apprennent alors que la dernière activité de Kara sur son téléphone a été le 9 octobre à 23h45 avant de devenir inactif pour une raison inconnue.

En novembre 2012, la police annonce qu’ils recherchent deux femmes avec qui Kara aurait été vue pour la dernière fois. Il semble que ces femmes étaient des associées de Kara dans le cadre de l’entreprise de mannequinat, et qu’elles pourraient avoir des informations sur sa disparition. La photo d’une de ces femmes va être rendue publique, mais aucune ne va se manifester, ni être retrouvée.

True Case Files: The Disappearance of Kara Nichols

En 2013, un témoin va se manifester, disant qu’il aurait vu Kara fin 2012, en compagnie d’un homme qui la malmenait. Kara semblait effrayée par cet homme, et le témoin serait intervenu entre eux après que l’homme ait poussée violemment la jeune femme contre une clôture. La police a finalement pu retrouver cet homme, mais ils apprirent que la femme qui se trouvait avec lui n’était pas Kara.

La même année, une étudiante en justice pénale, qui s’intéressait au cas de Kara, s’est rendue à Denver et a discuté avec des sans-abris et des toxicomanes qui affirmaient avoir vu une jeune fille ressemblant à Kara qui qui vendait des aiguilles et des seringues destinées aux toxicomanes. Lorsque la police a ouvert une enquête, on apprit que cette jeune fille n’était pas Kara. En 2014, le shérif adjoint de l’affaire Kara Nichols, Cliff Porter, a avoué dans un enregistrement public qu’il avait bâclé l’enquête et qu’il avait volontairement ignoré des indices cruciaux. Bouleversée, la famille de Kara a décidé d’agir d’elle-même en créant la page Facebook Help Us Find Kara Nichols.

Différentes théories circulent sur la disparition de la jeune femme, notamment qu’elle aurait été enlevée par des soi-disant photographes professionnels, qui abuseraient de la crédulité des jeunes mannequins débutantes, afin de les livrer à la traite des êtres humains. Cette théorie est notamment celle qui semble le plus plausible pour Paul et Julia Nichols. A ce jour, Kara n’a jamais été retrouvée.

Chelsea Hoffman's Blog, page 10

Disparue dans les Pyrénées : le cas d’Esther Dingley.

Esther est une femme de 37 ans originaire de Durham, une ville du nord-est de l’Angleterre. Diplômés des universités de Cambridge et d’Oxford, sportifs et aventureux, Esther et son conjoint Dan Colegate décident, en 2014, de renoncer à leur vie bien rangée et de s’acheter un camping-car afin d’effectuer un tour de l’Europe en compagnie de leurs chiens, tout en relatant leurs aventures sur les réseaux sociaux.

https://i.dailymail.co.uk/1s/2021/01/17/11/38110022-9156659-image-a-25_1610883539435.jpg
Dan Colegate et Esther Dingley

En 2020, Dan avait fini par trouver un emploi en tant que gardien de maison à Gascogne dans le Gers, dans le sud-ouest de la France. En novembre 2020, Esther décide d’effectuer une randonnée de plusieurs jours en solitaire, afin de s’aérer l’esprit. Le 16 novembre, tandis que Dan reste à Gascogne, Esther s’en va au volant de leur camping-car qu’elle gare à Benasque, une municipalité d’Espagne située au coeur des Pyrénées.

Le samedi 21 novembre, Esther fait de l’autostop à Benasque et est récupérée en voiture par Jose Antonio Ballarin, un retraité espagnol de 71 ans qui voyage avec son petit-fils de 6 ans. Ils échangent en français et discutent chacun de leurs itinéraires. Ballarin se souvient qu’Esther lui aurait dit qu’elle comptait traverser les Pyrénées et qu’elle prévoyait de passer le dimanche soir au Refuge de Venasque avant de retourner à Port de la Glere et Benasque. Esther est ensuite déposée au bord d’un sentier menant au Pic de Sauvegarde ( Pico Salvaguardia en espagnol ), considéré comme l’un des plus hauts sommets du Haut Luchonnais.

Le dimanche 22 novembre est une journée ensoleillée. Ce jour-là, un jeune athlète de 22 ans nommé Marti Vigo del Arco, qui descendait du Pic avec une amie, croise le chemin d’Esther aux alentours de 15h. Il affirme que la britannique semblait aller bien, qu’elle n’avait pas l’air fatiguée. Ils auraient discuté rapidement alors qu’Esther leur demandait s’ils avaient quelque chose de frais à partager avec elle. Elle leur aurait aussi confié qu’elle avait prévenu la garde civile qu’elle comptait passer environ trois jours en montagne, avant de continuer son ascension, seule.

Vers 16h, Esther envoie un selfie à Dan sur WhatsApp alors qu’elle se trouve au sommet du Pic de Sauvegarde. Dans la même journée, la BBC, le média britannique le plus réputé, publie un reportage consacré au mode de vie du couple. Mais le mercredi 25 novembre, alors qu’Esther devait rentrer à Benasque, Dan commence à s’inquiéter de ne pas avoir de nouvelle de sa compagne et donne l’alerte.

Peut être une image de 1 personne et montagne
La dernière photo envoyée par Esther, le 22 novembre 2020

En collaboration avec les équipes de la garde civile espagnole, les hommes du Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne de Bagnères-de-Luchon se sont divisés dans la zone de recherche, en se basant sur l’itinéraire initial de la britannique. Des équipes canines, des militaires, un hélicoptère et un drone ont également été déployés. Dan Colegate, de son côté, aide également aux recherches malgré ses faibles moyens. Mais à cause des mauvaises conditions météorologiques, les recherches se sont rapidement avérées difficiles.

Le 28 novembre 2020, Dan annonce publiquement la disparition d’Esther sur leur page Facebook consacrée à leur road trip : « Je suis brisé. Brisé de rapporter que ma bien-aimée Esther a disparu. Elle a été vue pour la dernière fois il y a six jours lorsqu’elle m’a envoyé cette photo. Les équipes de recherche et de sauvetage n’ont jusqu’à présent trouvé aucune trace d’elle. Le seul but de cet article est de demander des prières, des pensées, des bougies et tout ce que vous avez. Je n’ai rien dit, mais cette personne merveilleuse croit au pouvoir de la pensée positive et pour le moment je prendrai n’importe quoi si cela signifie qu’elle peut être trouvée. J’ai besoin qu’elle revienne. […] Je reprends ma recherche maintenant. […]»

De nombreuses théories circulent sur la disparition d’Esther Dingley : mauvaise rencontre, accident, attaque d’animaux sauvages… Mais la piste de l’accident reste privilégiée par les autorités. Malheureusement, la disparition d’Esther est loin d’être un cas isolé ; plusieurs disparitions avaient déjà été recensées dans le secteur, et certains corps ont été découverts des années plus tard.

« Autant dans les glaciers des Alpes, les gens qui disparaissent se trouvent au fond du glacier et réaparaissent quand le glacier descend, ça peut durer vingt à trente ans, autant dans les Pyrénées, on finit par retrouver le corps dans un délai de cinq ans parce qu’il y a quelqu’un qui passait par hasard par-là. » explique Patrick Lagleize, président de la Compagnie des guides des Pyrénées.

Le 2 décembre 2020, une femme qui promenait son chien le soir à Benasque, est passé à côté du camping-car d’Esther qui était toujours garé sur le parking. Mais chose étrange, les lumières à l’intérieur du véhicule étaient allumées, et elle aurait aperçu une silhouette sur le siège arrière. Inquiète, elle décida de prendre une photo afin de prévenir la gendarmerie espagnole. « Tout le monde à Benasque connaît la fille anglaise disparue. » raconte-t-elle. « Et je savais que c’était sa camionnette. C’est le seul camping-car britannique. J’ai vu la lumière pour la première fois lorsque j’ai sorti mon chien vers 19 heures. […] Ensuite, j’ai de nouveau sorti le chien vers 22 heures et j’ai regardé de plus près. Je pouvais voir quelqu’un endormi à l’arrière du fourgon. Il était couché. Il ne bougeait pas. Il était immobile .»

Photo du camping-car prise par la témoin

Le camping-car a été récupéré et placé dans le quartier général de la Guardia Civil. Le 25 avril 2021, Dan explique sur leur page Facebook que les recherches n’ont pas officiellement repris, et que les unités de recherches en France et en Espagne attendaient que la neige ait complètement fondu sur la montagne. Il ajoute qu’il continue de faire ses propres recherches de son côté.

Actuellement, Esther Dingley n’a pas été retrouvée, mais en vu des nouvelles recherches prévues, l’affaire reste à suivre.

Un étudiant français disparaît mystérieusement en Nouvelle-Zélande.

https://static.cnews.fr/sites/default/files/20200416_171132_5e98868cf271c_0.jpg
Eloi Rolland

Originaire de Montpellier dans le sud de la France, Eloi est un jeune homme de 18 ans décrit comme étant intelligent, sportif, curieux et aventureux. Il avait pour projet d’intégrer l’université Toulouse-III-Paul-Sabatier afin d’étudier l’ingénierie, mais désirant perfectionner son anglais il décida de faire un voyage linguistique dans un pays anglophone. En septembre 2019, Eloi s’installe donc à Auckland, sur l’île du Nord en Nouvelle-Zélande, pour étudier au EF International Language Campus durant 9 mois. Là-bas, le jeune homme est hébergé par une famille d’accueil à Birkenhead, une banlieue d’Auckland.

En plus de ses cours d’anglais, Eloi travaille au restaurant Headquarters. Il en profite également pour rencontrer de nouvelles personnes, faire la fête et de la randonnée. Mais au fil des mois, le moral d’Eloi se détériore et il commence à avoir le mal du pays. Il était prévu qu’il rentre en France fin mai 2020, mais il va finalement choisir d’avancer son départ au 21 mars 2020. Eloi avait partagé son enthousiasme à l’idée de retourner en France et il semblait aller mieux.

Le soir du vendredi 6 mars 2020, Eloi quitte sa famille d’accueil mais ne rentre pas cette nuit. Le 10 mars, toujours sans nouvelle du jeune homme, la famille d’accueil signale sa disparition. En France, la famille d’Eloi, qui a l’habitude d’être en contact avec lui, commence aussi à s’inquiéter de ne plus avoir de nouvelle. Le 14 mars, la police néo-zélandaise va lancer un appel à témoin et demander aux habitants de Piha de vérifier que le jeune homme ne s’est pas réfugié dans des propriétés inoccupées, mais en vain. Par la suite, des images de vidéosurveillance d’Eloi vont être retrouvées.

Dans la matinée du 7 mars, les caméras de la gare de Britomart ont filmé Eloi, seul, aux alentours de 6h30. Une heure plus tard, il est filmé sur le quai d’une station de New Lynn alors qu’il sort du train. Il aurait ensuite marcher 10km en direction de Piha. Son téléphone portable cesse définitivement de borner sur une intersection entre Piha et Scenic Drive, à 9h18. Par la suite, on perdra toute trace d’Eloi.

Rolland was seen boarding a train at the Britomart train station in central Auckland early on March 7.
Eloi Rolland was spotted on CCTV near the Fruitvale Rd train station, on March 7.
Les dernières images d’Eloi

On pense qu’Eloi comptait se rendre à la plage de Piha, qui est un endroit qu’il appréciait beaucoup et qu’il avait déjà visiter. Il avait confié qu’il comptait y retourner à l’occasion pour récupérer du sable noir, mais sans préciser quand. Des équipes de recherches commencent à fouiller les environs, malheureusement assez tardivement. En raison du début de la crise du COVID-19, sa disparition est peu relayée en France, et la Nouvelle-Zélande ferme ses frontières le 19 mars 2020, empêchant la famille d’Eloi de se rendre sur place pour participer aux recherches.

En avril 2020, toujours sans nouvelle piste, la police néo-zélandaise suspend les recherches. Durant cette même période, un habitant découvre un t-shirt accroché dans un arbre à Karekare, non loin de la plage de Piha. Le t-shirt sera envoyé en laboratoire pour y être analysé, mais on découvrira qu’il n’appartenait pas à Eloi. Début mai 2020, des habitants d’Auckland organisent des recherches, mais aucune trace du jeune homme ne sera trouvée, ni aucun effet personnel.

Nouvelle zelande, Endroits à visiter, Paysage
Piha beach

Les thèses d’une fuite volontaire et d’un suicide ont été avancées et pour cause : son patron du restaurant Headquarters confiera qu’il s’inquiétait pour la santé mentale d’Eloi, disant qu’il avait parfois l’air troublé. Mais la famille ne croit pas à cette théorie, car même si Eloi était déprimé depuis quelques temps il n’avait pas le profil d’une personne suicidaire. De plus, sa famille lui manquait et il était impatient de rentrer en France où il avait des projets. Il ne lui restait que deux semaines avant son départ. On se demande également pourquoi il n’est pas rentré dormir chez sa famille d’accueil le vendredi 6 mars au soir, et où était-il dans la nuit du 6 au 7 mars.

Compte tenu de sa dernière trace qui se situe sur une route longée par une forêt, on se demande si Eloi aurait été enlevé par quelqu’un, ou s’il aurait été victime d’un accident. Eloi aurait-il été renversé par un conducteur ? Ce dernier, paniqué, aurait pu cacher son corps. A moins qu’Eloi ait croisé le chemin d’une personne malintentionnée. Il est inquiétant de constater que depuis 1992, cinq autres personnes ont disparues dans le même secteur. Aucune n’a été retrouvée.

En janvier 2021, une femme va se manifester. Elle dira que le matin du 7 mars 2020, elle a aperçu un jeune homme ressemblant à Eloi, habillé d’un sweat et d’un pantalon malgré la chaleur, soit des vêtements similaires portés par Eloi le jour de sa disparition. Il aurait été vu sur un vélo Uber jump sur une route menant à Piha. La police va alors contacter Uber qui dira que le jeune homme n’avait pas loué de vélo chez eux.

Pourquoi Eloi a-t-il décidé de se rendre seul à Piha ce jour-là ? A-t-il fait une mauvaise rencontre ? Est-il toujours vivant, séquestré quelque part ? Actuellement, Eloi Rolland n’a toujours pas été retrouvé, et aucun autre témoignage n’a été apporté.

L’affaire Tamla Horsford : cauchemar à une soirée d’anniversaire.

Tamla Horsford: Unanswered Questions in Black Georgia Mom's Death - Rolling  Stone
Tamla Horsford

Tamla est née le 10 octobre 1978 à Kingstown dans l’Etat Saint-Vincent-et-les-Grenadines, aux Antilles. A l’âge de 11 ans, la jeune femme est parti s’installer aux Etats-Unis, où elle a rencontré Leander Horsford, son mari, avec qui elle a eu cinq enfants. Par la suite, la famille s’installe dans la ville de Cumming en Georgie. Tamla était décrite comme une femme sociable qui aimait s’amuser, mais également comme une mère et une épouse attentionnée.

Tamla s’était lié d’amitié avec plusieurs mères qu’elle avait rencontré au clup de football de ses enfants. Les femmes avaient prit l’habitude d’organiser des sorties ensemble, et le 3 novembre 2018, Tamla est invitée à une soirée pyjama pour célébrer l’anniversaire d’une de ses nouvelles amies, Jeanne Meyers, qui fêtait ses 46 ans. Malgré que cette soirée devait comporter que des femmes, le conjoint de Jeanne, Jose Barrerra, ainsi que Thomas Smith, le mari d’une autre invitée nommée Stacy, étaient présents. Sur les douze participants, huit personnes prévoyaient de rester dormir chez Jeanne, dont Tamla.

Tamla est arrivée aux alentours de 20h30 en apportant une bouteille de Tequila. La soirée se passe sans encombre. Tamla est joyeuse et s’amuse, comme on peut le voir sur les photos. De temps à autre, elle sort sur le balcon pour fumer des cigarettes. A un moment, elle aurait même fumé un peu de marijuana, jusqu’à ce que Jeanne lui sonne d’arrêter. Vers 23h30, certains invités commencent à partir. Vers 1h40, Bridget Fuller est la dernière à quitter la soirée. Elle parlera une dernière fois à Tamla avant de partir, alors que celle-ci lui disait qu’elle comptait fumer une dernière cigarette avant de dormir. Selon le système de sécurité de la porte d’entrée, Bridget est sorti à 1h47 précise. A 1h49, il enregistre une nouvelle entrée pour se refermer à 1h50. A 1h57, la porte s’ouvre de nouveau sans que le système n’enregistre une fermeture.

Authorities looking into Black woman's death at 2018 party in Georgia
Tamla et ses amies lors de la soirée

A 8h45 du matin, Madeline Lombardi, la tante de Jeanne, qui partage la maison avec elle, se rend à la cuisine. Alors qu’elle lève les yeux vers la fenêtre de l’arrière-cour, elle fait une découverte effroyable. Elle voit Tamla dehors, allongée dans un angle étrange sur la pelouse, immobile. Comprenant que quelque chose ne va pas, Madeline court prévenir Jeanne, et cette dernière appelle le 911.

Au cour de l’appel, nous pouvons entendre Jeanne et Jose dire que Tamla est raide, qu’elle ne bouge pas, qu’il n’y a pas de sang et qu’elle semble être tombée du balcon. Selon l’opérateur, Jeanne et Jose étaient calmes au court de l’appel. A 9h07, les policiers arrivent sur les lieux. Ils ordonnent aux invités de rester à l’intérieur de la maison tandis qu’ils mesuraient le balcon. Il mesurait environ 5 mètres de haut. Si Tamla était tombée, sa chute aurait bien pu lui être fatale. En revanche, lorsque les policiers ont examiné le corps de Tamla sur la pelouse, un de ses bras était dans un angle de 40°, ce qui contredisait Jeanne et Jose qui avaient affirmé que ses bras étaient droits à ses côtés.

Le corps de Tamla fut envoyé au Bureau d’Enquête de Georgie, et le rapport d’autopsie a révélé que la femme avait des graves blessures au cou, au torse et à la tête. Elle avait également une vertèbre fracturée, une luxation au poignet droit ainsi que des coupures à la main, au visage et au bas des jambes, et une lacération au coeur. Le rapport de toxicologie a révélé des traces de THC et de Xanax, ainsi qu’un taux d’alcool de 0,238, qui représente trois fois la limite légale de conduite. Mais selon les témoignages, Tamla ne semblait pas particulièrement ivre malgré son fort taux d’alcool.

Protests brings renewed public interest in death of Tamla Horsford -  Forsyth News
Le balcon d’où Tamla serait tombée

Selon les enquêteurs, Tamla aurait bien fait une chute accidentelle dû à son taux d’alcool et au TCH qu’elle avait dans le sang. Mais la famille de Tamla n’est pas d’accord avec cette conclusion : une chute de 5 mètres doit-elle obligatoirement tuer une personne sur le coup ? Et si Tamla était bien tombée du balcon, quelqu’un l’aurait forcément entendu crier. De plus, il est étrange que la porte d’entrée, dont le système de sécurité a enregistré une ouverture aux alentours de 2h du matin, n’a par la suite enregistrer aucune fermeture. Certains pensent qu’il pourrait s’agir d’une crime raciste, car Tamla était la seule personne Noire lors de cet anniversaire. D’autres ont pensé que ses blessures aux bras et aux mains pourraient être dû à une attaque où elle aurait cherché à se défendre.

L’opinion publique pointe du doigt l’enquête qui aurait été bâclée. Premièrement, la scène de crime n’avait pas été sécurisée, et des objets appartenant à Tamla avaient été déplacés. De plus, aucune prise d’empreintes digitales, ni aucun examen pour découvrir une éventuelle agression sexuelle sur le corps de Tamla n’a été effectué par la police, qui croyait qu’il s’agissait d’un malheureux accident.

Tamla Horsford death | Family speaks out for first time | 11alive.com
Tamla et sa famille

Pour une des invitées, Stacy Smith, la thèse de l’accident ne tient pas. Selon elle, elle aurait essayé de se pencher plusieurs fois sur le balcon pour tester la théorie comme quoi Tamla se serait penchée pour vomir avant de tomber accidentellement. Mais elle est formelle : même en se penchant loin sur la rambarde, on ne peut pas tomber aussi facilement. De plus, elle insiste sur le fait que Tamla avait certes consommé une grande quantité d’alcool, mais qu’elle n’était pas ivre au point de faire des choses dangereuses.

Malgré tout, la mort de Tamla a été classée comme étant accidentelle et l’affaire s’est clôt le 20 février 2019. Suite à la mort de George Floyd en mai 2020, l’affaire de Tamla Horsford a été de nouveau mise en lumière. Sous la pression du public, le Bureau d’Enquête de Georgie a finalement accepté la réouverture du dossier. En revanche, il n’y a actuellement aucune précision quant au début de cette nouvelle enquête. Affaire à suivre.

L’affaire Madison Scott : disparue dans un camping lors d’une fête.

Madison « Maddy » Scott est née le 29 avril 1991 à Vanderhoof en Colombie-Britannique, dans l’ouest du Canada. Elle était la fille d’Eldon et Dawn Scott, et avait également un frère, Ben, et une soeur, Georgia.

Résultat de recherche d'images pour "maddy scott missing"
Maddy Scott

Maddy était une jeune fille dynamique qui aimait le sport, particulièrement l’équitation, le patinage artistique et le vélo tout-terrain. On l’a décrit également comme étant attentionnée, souriante, drôle et aimant faire la fête. Après avoir été diplômée du lycée en 2009, elle a été prise en tant qu’apprentie mécanicienne dans la même entreprise où son père travaillait.

Le vendredi 27 mai 2011, Maddy avait prévu de passer l’après-midi avec sa cousine. Mais au dernier moment, Maddy appelle sa cousine pour lui dire qu’elle ne pourrait pas rester avec elle, car elle doit se rendre à une fête d’anniversaire au lac Hogsback, situé à 25 kilomètres au sud de Vanderhoof. Grand de plus de 50 hectares, ce lac est entouré de plusieurs aires de camping ainsi que de ranchs. Cette même journée, Maddy se rend au lac avec son amie Jordi Bolduc, à bord de sa camionnette blanche Ford F150 1990. Maddy et Jordi se sont rencontrées en 2007, mais elles avaient un peu perdu contact après la fin du lycée en 2009. La fête avait été annoncée dans un événement Facebook et plus de 50 personnes y participaient.

Les personnes qui avaient prévu de boire lors de cette fête avaient proposé de faire du camping là-bas afin d’y rester dormir, et Maddy et Jordi avaient donc ramené des sacs de couchage et une tente, ainsi que des packs de bière. Vers 20h30, Maddy se rend compte qu’elle a prit une tente trop petite et qu’elle a également oublié des poteaux pour la monter. Elle retourne donc chez elle pour récupérer les poteaux et une tente plus grande. Elle va également brièvement parler à sa mère avant de repartir pour le lac Hogsback. A 23h00, Maddy est vue assise sous sa tente. Elle envoie des textos à sa mère en lui précisant qu’elle se trouve dans sa tente tandis que la fête continue à l’extérieur.

Résultat de recherche d'images pour "maddy scott missing"

Le lendemain, Dawn tente de contacter sa fille mais celle-ci ne répond pas à son téléphone. Elle appelle donc la mère de Jordi, se disant que, comme les deux filles s’étaient rendues à la fête ensemble, elles seraient forcément restées ensemble. Mais la mère de Jordi lui révèle que sa fille était rentrée seule dans la matinée, et qu’elle n’avait pas vu Maddy.

Eldon et Dawn se sont d’abord dit que Maddy avait décidé de rester au lac une nuit de plus, car en effet, une autre fête était prévue le 28 mai au soir, et leur fille étant quelqu’un de responsable et indépendant, ils ne sont pas tout de suite inquiété. Mais le dimanche 29 mai, toujours sans nouvelles de leur fille qui ne répond pas à son téléphone, les parents commencent à avoir un mauvais pressentiment. Ils se rendent immédiatement au lac Hogsback, où ils découvrent la camionnette et la tente de Maddy toujours sur place. Les portes de la camionnette sont verrouillées et à l’intérieur se trouvent le sac à main de leur fille ainsi que des vêtements et des canettes de bière. Son sac de couchage est également toujours à l’intérieur de la tente. Mais il n’y aucune trace de Maddy. Au camping, tout le monde est déjà parti.

Les policiers furent prévenus, et en attendant leur arrivée Eldon et Dawn se mirent à fouiller les environs et à demander aux gens qu’ils croisaient s’ils avaient vu leur fille. Lorsque les policiers commencèrent l’enquête, ils apprirent rapidement que la fête avait été un événement Facebook et ils purent récupérer la liste des personnes ayant participé. Ils apprirent également que l’événement avait été organisé par un homme nommé Garrett, et que la plupart des gens qui étaient présents se connaissaient. Mais ils découvrirent par la suite que lors de la seconde fête organisée le lendemain soir, il y avait plus de 150 personnes qui y avaient participé.

Résultat de recherche d'images pour "HOGSBACK LAKE"
Reconstitution du camping

Toutes ces personnes ont été interrogées et ont passé le test du polygraphe, et certains fêtards affirment avoir bien vu Maddy dans la soirée du 27 mai. Ils disent qu’elle avait passé la majeure partie de la fête dans sa tente à discuter sur son téléphone. Ce comportement est jugé étrange par les proches de la jeune femme, car Maddy était très heureuse et impatiente de se rendre à cette fête, allant même jusqu’à annuler ses plans avec sa cousine pour y participer. Lors de la deuxième fête, le 28 mai, des fêtards diront avoir bien vu la tente et la camionnette de Maddy sur les lieux, mais qu’ils n’avaient pas remarqué la jeune femme.

Les policiers ont alors interrogé Jordi sur ce qui s’est passé dans la soirée du 27 mai, et cette dernière dira qu’au cours de la fête une violente bagarre a éclatée. Elle avait donc décidé de quitter le camp avec son petit-ami qu’elle avait rencontré ce soir-là. Mais avant cela, elle serait allée voir Maddy dans sa tente en lui disant qu’elle partait car elle avait trop bu. Elle donnera également une autre version, disant qu’elle avait décidé de partir car quelqu’un l’avait poussée dans le feu de camp pendant l’altercation.

Jordi racontera que Maddy s’était mise en colère car elle ne voulait pas rester seule à la fête. Jordi lui avait alors proposé de partir avec eux, mais la jeune femme avait refusé de les suivre, et Jordi était donc partie. Vers 2h du matin, Garrett, le jeune homme ayant organisé la fête, quitta le camp pour rentrer chez lui après une dispute avec sa petite-amie. D’autres personnes diront avoir vu Maddy pour la dernière fois, entre 2h30 et 3h00 du matin. Certains lui auraient même proposer de la ramener, mais elle aurait refusé, préférant rester dormir au camping.

Jordi dira aux policiers qu’elle était retourné au lac avec son petit-ami le lendemain vers 9h, car elle s’inquiétait pour son amie. Sa camionnette était toujours garée au même endroit mais sa tente était ouverte. Lorsque Jordi avait regardé à l’intérieur, Maddy n’y était pas mais toutes ses affaires s’y trouvaient. Jordi avait alors simplement récupérer son propre oreiller et son sac de couchage, avant de partir à son travail. Ce comportement a été jugée étrange par les policiers et la famille de Maddy. Pourquoi Jordi, qui était apparemment inquiète pour son amie, n’a-t-elle pas prit le temps de la chercher ? Pourquoi n’a-t-elle prévenu personne ?

La même journée vers 10h, Garrett est revenu sur les lieux pour nettoyer les restes de la fête. Il dira avoir bien vu la camionnette et la tente de Maddy toujours à la même place. Mais selon lui, la tente était fermée, alors que Jordi avait affirmé qu’elle était ouverte. Jordi avait-elle refermé la tente avant de partir, ou est-ce que Maddy était revenue entre temps et l’avait refermé d’elle-même ? De son côté, Garrett pensait que Maddy était en train de dormir et n’était donc pas allé vérifier.

Résultat de recherche d'images pour "maddy scott missing"

La zone où Maddy a disparu étant très vaste, les recherches se sont avérées difficiles. Les forêts, les marais, les champs, les ranchs et l’intérieur du lac furent fouillés à l’aide de plongeurs, d’hélicoptères, de chiens pisteurs et de bénévoles. Des recherches furent également effectuées à Vanderhoof et aux villes alentours, mais Maddy restait introuvable. Le 31 mai, de plus en plus de volontaires se joignirent à la famille pour les aider dans les recherches. Ces bénévoles emmenèrent leurs propres bateaux jusqu’au lac pour le fouiller à leur tour, ils remontèrent par les routes que Maddy aurait pu emprunter, allant même jusqu’à fouiller vers les chemins de fer. Ils distribuèrent également des avis de recherches dans toutes les villes de la Colombie-Britannique.

Par la suite, Jordi fut à nouveau interrogée car les enquêteurs avaient découvert qu’elle avait prit soin de laver son oreiller juste après être rentré de la fête, mais ils ont aussi trouvé une trace de son propre sang dans son sac de couchage. Elle expliquera que cette trace de sang datait de l’époque où elle avait fait un voyage scolaire il y a quelques années.

Les enquêteurs se mirent à récapituler ce qu’ils avaient trouvé sur le lieu de disparition : tous les effets personnels de Maddy étaient restés sur place, mais son téléphone portable et ses clés de voiture étaient introuvables, ce qui signifiait qu’elle les avait sans doute gardés avec elle. Si Maddy avait voulu disparaître d’elle-même, elle aurait forcément emmener sa voiture et autres objets essentiels. En plus de ces détails, la théorie de la fuite volontaire ne tient pas, car selon sa famille, Maddy n’était pas une fugueuse, c’était une fille responsable et elle n’avait aucune raison de s’enfuir.

La jeune femme avait-elle fait une mauvaise rencontre lors de cette soirée ? Selon Dawn, Maddy était intéressée par un garçon qui était présent à la même fête. Mais le jeune homme lui aurait dit qu’il préférait qu’ils restent amis. Dawn a mentionné que Maddy ne s’était pas vexée face à cette décision et qu’elle s’en était vite remise. En revanche, un autre jeune homme qui se trouvait également à la fête était très intéressée par Maddy, mais ce n’était pas réciproque. Selon des témoins, Maddy l’aurait rejeté, et le jeune homme l’aurait mal prit. Cet homme fut retrouvé par les policiers et ardemment interrogé, mais rien ne put l’incriminer pour la disparition de Maddy.

Résultat de recherche d'images pour "maddy scott missing"

Face à certains éléments, il est notable que le comportement de Maddy était étrange lors de cette soirée. Elle était très excitée à l’idée de participer à cette fête, mais une fois sur place elle avait passé son temps dans sa tente, et elle n’avait même pas touché à l’alcool qu’elle avait ramené. C’était quelque chose qui ne lui ressemblait pas. Avait-elle l’esprit occupé par quelque chose ? S’était-elle éloignée du camp pour une quelconque raison avant de faire une mauvaise rencontre ?

Par la suite, une nouvelle personne d’intérêt, qui était présente à la fête, va apparaître dans cette affaire : Fribjon Bjornson. Âgé de 28 ans et père de deux enfants, il avait joué dans la même équipe de softball que Maddy. Selon Jordi, il n’était pas quelqu’un de très fréquentable car il avait des problèmes liés à la drogue. Fribjon subit le test du polygraphe et n’aurait apparemment rien à voir avec la disparition de Maddy. Mais quelques mois plus tard, en janvier 2012, Fridbjon disparaît. On retrouvera sa tête décapitée dans une cabane à Nak’azdli.

De nombreuses rumeurs disaient que la disparition de Maddy et la mort de Fribjon étaient liées. Mais cela a été démenti par la police et les familles des victimes, et quelques temps après les coupables de la mort de Fribjon furent retrouvés et condamnés. L’opinion publique tend à penser que le comportement de Jordi est pour le moins suspect. Certains lui reprochent d’avoir laissé son amie seule et de n’avoir prévenu personne lorsqu’elle a remarqué que Maddy avait disparu le lendemain. On lui reproche également de se contredire dans ses explications. Jordi a passé le test du polygraphe mais les résultats n’ont pas été rendu publiques.

A ce jour, Madison Scott n’a jamais été retrouvée.

Résultat de recherche d'images pour "maddy scott missing"

Tammy Kingery : une disparition inquiétante.

Tamera « Tammy » Kingery est née le 13 avril 1977, elle vivait dans le comté d’Edgefield, en Caroline du Sud aux Etats-Unis. Tammy s’est mariée avec Park Kingery dans les années 1990, et ensemble ils eurent trois enfants. Park était soudeur et Tammy exerçait en tant qu’infirmière.

Family continues search to find missing woman
Tammy Kingery

Au matin du 20 septembre 2014, Tammy est parti à son travail vers 7h00. Ce jour-là elle semblait particulièrement tendue. Selon ses collègues, elle s’énervait et levait la voix sans raison. Tammy avait récemment été diagnostiquée dépressive ; elle était constamment fatiguée, parfois agitée, et avait même fait des tentatives de suicide. Peu avant sa disparition, elle avait également manqué plusieurs jours de travail.

Cette même journée, peu après être arrivée au travail, Tammy a appelé son mari en lui disant qu’elle n’était pas bien et qu’elle ne se sentait pas de conduire pour rentrer. Park est donc allé la récupérer à son travail, et une fois chez elle Tammy a enfilé son pyjama et est parti se coucher. Park a quitté le domicile vers 10h avec leurs deux fils, Cameron et Carter. Il a déposé Carter chez la mère de Tammy, puis est allé faire des courses avec Cameron. Pendant ce temps, leur fille aînée Caitlyn se trouve chez une amie.

Lorsqu’il est rentré chez lui après plusieurs heures, Park a trouvé étrange que la porte d’entrée soit verrouillée, et que le chien se trouve dans le jardin. A l’intérieur, c’est le calme plat. Park cherche sa femme partout dans la maison, mais elle n’y est pas. C’est alors qu’il trouve une note écrite par Tammy dans la cuisine : « Je suis partie me promener. Je rentre bientôt. Je t’aime. » Elle n’avait pas prit son sac à main, ni ses clés, ni son téléphone portable, qui se trouvaient toujours à la maison.

Edgefield man deals with the anguish of missing wife | News |  postandcourier.com
Park et Tammy

Park s’est tout de suite inquiété à cause de la santé mentale de sa femme, de plus il a trouvé étrange qu’elle parte sans ses affaires, c’était une attitude qui ne lui ressemblait pas. Il a d’abord pensé que Tammy était allée récupérer sa voiture qu’elle avait laissé au travail dans la matinée, mais Tammy n’y était pas. Park a donc appelé sa fille en lui disant de prendre sa voiture et de l’aider à chercher sa mère. Il a également prévenu la mère de Tammy qui s’est rapidement déplacé jusqu’à leur domicile. Quand Park est rentré, il s’est mit à chercher sa femme dans les bois environnants, avec l’aide de ses fils et de sa belle-mère.

Lorsque Caitlyn est rentrée un peu plus tard, elle a confié à son père qu’elle avait vu Tammy. En effet, alors qu’elle était à bord de sa voiture en train de chercher sa mère, un motard l’a croisée en sens inverse. Sur le siège passager se trouvait une femme avec de longs cheveux blonds, et Caitlyn aurait formellement reconnu sa mère. Son amie qui se trouvait en voiture avec elle dira également qu’il s’agissait de Tammy. Les filles ont alors fait demi-tour pour tenter de localiser la moto, mais elle avait disparue. Un voisin dira que peu après que Park eut quitté la maison avec ses fils, il avait entendu le bruit d’un gros moteur dans l’allée des Kingery. Peut-être s’agissait-il d’une moto.

La police fut prévenue cette même journée à 14h. La disparition de Tammy a tout de suite été jugée inquiétante compte tenu de sa santé mentale. Même si Tammy prenait des médicaments contre sa dépression, son état ne s’arrangeait pas au quotidien, et cela inquiétait beaucoup ses proches. De plus, elle avait un rendez-vous prévu avec son médecin le 21 septembre.

Disappearance of Tammy Kingery - Wikipedia

Le domicile des Kingery fut fouillé, mais aucun indice ne fut trouvé. Un hélicoptère survola la zone boisée qui entourait la maison du couple et des policiers firent également des recherches sur le terrain, mais ils ne trouvèrent aucune trace de la mère de famille. La disparition de Tammy fut rendue publique et Park organisa une recherche avec plusieurs bénévoles. Et c’est au fond des bois qu’ils firent une macabre découverte.

Ils découvrirent une cabane abandonnée d’où s’échappait une odeur putride. A l’intérieur se trouvait un chien mort enfermé dans un sac plastique, ainsi que des gants, des éponges et de vieux objets. Les policiers ont affirmé qu’il n’y avait aucun lien entre cette découverte glauque et la disparition de Tammy, mais cela n’a pas convaincu ses proches, qui pensaient qu’une personne dangereuse rôdait non loin du domicile des Kingery. A cause de la saison de chasse qui eut lieu peu après, les recherches dans les bois s’arrêtèrent.

En fouillant le téléphone portable de Tammy, les enquêteurs ont retrouvé des messages que Tammy avait supprimé avant de disparaître, où elle semblait flirter avec deux autres hommes. Ces hommes ont été convoqués et interrogés, mais ils furent finalement relâchés, faute de preuve.

Les policiers se sont alors penchés sur témoignage de Caitlyn, qui disait avoir aperçu sa mère sur le siège passager d’une moto alors qu’elle était recherchée, chose qui sera corroboré par son amie qui se trouvait avec elle. Il est vrai que Tammy avait un penchant pour les motos, mais qui était donc la personne qui conduisait ? De plus, lorsque Tammy avait quitté le domicile la porte d’entrée avait été fermée à clé. Or, ses clés se trouvaient à l’intérieur de la maison. Comment aurait-elle pu verrouiller la porte en sortant, tout en laissant les clés à l’intérieur ? Et ce gros bruit de moteur que leur voisin aurait entendu dans l’allée des Kingery, peu après le départ de Park ? Quelqu’un serait-il venu récupérer Tammy chez elle, alors qu’elle se trouvait seule ?

Family still searching for answers one year after North Augusta woman's  disappearance - News - Athens Banner-Herald - Athens, GA

Selon Park, sa femme lui aurait déjà confié plusieurs fois qu’elle avait envie de fuir. Il est assez fréquent que les personnes souffrant de dépression aient ce besoin de partir quelques temps, mais la piste criminelle ne peut pas être totalement écartée. Les enquêteurs auraient en effet trouvé des détails suspects dont ils ne sont pas autorisés à parler pour le moment.

Pendant un temps, Park fut suspecté d’être coupable de la disparition de sa femme, mais il avait un bon alibi. En effet, alors que Tammy se trouvait chez elle, Park avait emmené son fils Carter chez sa belle-mère, chose qui sera corroboré par cette dernière. Peu après, il sera filmé par des caméras de surveillance en train de faire des courses avec son autre fils. Ses enregistrements téléphoniques ont également montré qu’il ne se trouvait pas chez lui à ce moment-là. Il subit également le test du polygraphe, mais les résultats n’ont pas été rendus publics. Dans tous les cas, il a été prouvé que Park ne se trouvait pas à la maison quand Tammy a disparu.

Ses proches ont trouvé étrange que Tammy parte ainsi en laissant une note, plutôt que d’envoyer un texto à son mari pour le prévenir qu’elle sortait. C’était quelque chose qui ne lui ressemblait pas. Ils pensaient même que ce n’était pas elle qui avait écrit ce mot, mais il fut analysée par des experts qui confirmèrent qu’il s’agissait de l’écriture de Tammy. Park ne put malheureusement pas promettre une grosse somme d’argent en échange d’information sur la disparition de sa femme. Il promit au début 4000$, mais il dû rapidement utiliser cet argent pour payer les factures. Tammy était celle qui gagnait le plus gros revenu, et désormais seul, Park a commencé à avoir des problèmes financiers. A un moment, il dû déclarer faillite.

Facebook

En plus de ces deux hommes avec qui Tammy flirtait par messages, les policiers découvrirent qu’elle avait déjà eu une liaison par le passé. Serait-elle partie avec un amant ? Sa fuite avait-elle été organisée ? Une théorie explique le fait qu’elle ait préféré laissé un mot écrit à son mari plutôt qu’un texto : Tammy devait savoir que si elle envoyait un message à Park en lui disant qu’elle comptait se promener seule, Park serait immédiatement rentré, inquiet de la laisser sortir seule à cause de sa maladie mentale. Envoyer un texto ou emmener son téléphone l’aurait gênée dans ses projets de fuite, et ce serait pour cela qu’elle aurait coupé toute communication.

Alors ? Tammy est-elle partie de son plein gré ? Est-elle partie avec cette mystérieuse personne en moto ? Aurait-elle fait une mauvaise rencontre ? Est-elle toujours vivante aujourd’hui ? Beaucoup de questions malheureusement sans réponses. A ce jour, Tammy Kingery est toujours portée disparue.

L’affaire Bethany Decker : une jeune femme enceinte disparaît.

Disappearance of Bethany Decker - Wikipedia

Bethany Decker, de son nom de jeune fille Littlejohn, est née le 13 mai 1989. Originaire d’Hawaii, elle a grandit dans la ville de Fredericksburg, dans l’Etat de Virginie aux Etats-Unis. Ses proches la décrivent comme une jeune femme intelligente, travailleuse et déterminée.

Après avoir obtenu son diplôme d’études secondaires, Bethany a intégré l’université George Mason dans la ville de Fairfax, où elle étudiait l’économie, tout en ayant un emploi à temps plein. Lors de sa première année à l’université, Bethany a rencontré Emile Decker, qui était soldat à l’Army National Guard. Alors qu’elle est toujours étudiante, Bethany tombe enceinte et se marie avec Emile en 2009. Quelques mois plus tard, elle donne naissance à un garçon. Ces nouvelles responsabilités ne l’ont pas empêchée de continuer ses études et de travailler.

Emile était souvent absent à cause de ses missions à l’étranger, laissant Bethany seule avec leur fils. Jonglant entre sa vie de mère, ses études et son travail à temps plein, Bethany n’eut pas d’autres choix que de confier son enfant à sa mère, Kim Nelson. Au fil du temps, Bethany se mit à souffrir de cette solitude. Son mari était absent durant de longs mois à cause de son travail dans l’armée, et du haut de ses 21 ans elle devait gérer seule ses études, le loyer et l’éducation de leur fils. Elle n’avait que très peu de temps pour sa vie personnelle.

True Case Files: The Disappearance of Bethany Decker
Bethany et Emile

Bethany a alors commencé une relation extraconjugale avec un immigré bolivien âgé de 30 ans, du nom de Ronald Roldan. Petit à petit, des tensions ont commencé à apparaître dans le couple de Bethany et Emile. Emile n’était pas au courant que Bethany avait une liaison, mais leur relation commençait tout de même à s’effriter. Alors que son mari se trouve en Afghanistan pour son travail, Bethany a déménagé dans un appartement à Ashburn, en Virginie, et Ronald a rapidement emménagé avec elle. Un jour où elle est au téléphone avec son mari, Bethany lui dit qu’elle ne veut plus lui parler et qu’il doit la laisser tranquille. Emile dira plus tard que lors de cet appel, il pouvait entendre un homme en train de parler dans le fond.

Le 17 janvier 2011, Emile rentre d’Afghanistan. Malgré la conversation houleuse qu’il avait eu avec Bethany, il était heureux de rentrer et il était prêt à sauver son mariage. Il contacta Bethany, qui lui avoua qu’elle voyait quelqu’un d’autre. Mais elle lui annonça également une nouvelle fracassante : elle était enceinte de Ronald.

Cette révélation a beaucoup peiné Emile, mais il était décidé à recoller les morceaux avec sa femme. De plus, il revenait d’Afghanistan et il était juste heureux de pouvoir profiter des plaisirs simples, loin de la guerre. Ils organisèrent des vacances à Hawaii afin de rendre visite au père de Bethany et de passer du temps ensemble. Durant ces vacances, la jeune femme était tiraillée : malgré les tentions dans son mariage, Bethany aimait son mari. Mais d’un autre côté, elle se sentait piégée dans sa relation avec Ronald, dont elle était enceinte.

Social media search warrant' could yield clues in disappearance of pregnant  Ashburn woman | WJLA

Bethany et Emile sont rentrés d’Hawaii le 28 janvier 2011, et rapidement la jeune femme a rendu visite à ses grands-parents dont elle était très proche, pour dîner avec eux. La grand-mère de Bethany dira plus tard que sa petite-fille était stressée et confuse. Elle était collée à son téléphone portable et semblait effrayée par quelque chose. Soudain, lors du dîner, Bethany s’est brusquement levée de table en leur disant qu’elle devait rentrer chez elle.

Par la suite, la jeune femme ne donna plus de nouvelles. Elle n’était pas venue chez sa mère pour récupérer son fils et ne répondait pas à son téléphone. Mais ses proches ne se sont pas directement inquiété, car il arrivait que Bethany se fasse silencieuse lorsqu’elle était très prise dans son travail et ses études. Emile dû repartir en Afghanistan le 2 février 2011, et Bethany ne l’accompagna pas à l’aéroport, contrairement à son habitude. Mais leurs proches ont pensé que cela était dû à leurs problèmes conjugaux.

Plus tard, Sarah, une amie de Bethany, va donner l’alerte. Elle avait récemment discuter avec Bethany via la messagerie Facebook, mais elle avait remarqué que quelque chose n’était pas normal. A cause de sa manière d’écrire et de s’exprimer dans ses messages, Sarah avait l’impression que ce n’était pas Bethany qui lui parlait, mais quelqu’un qui se faisait passer pour elle. Elle a contacté Kim Nelson, la mère de Bethany, pour la prévenir de la situation. Kim, qui habitait à Columbia dans le Maryland, a alors appelé ses parents, qui vivaient à Ashburn, afin qu’ils se rendent chez Bethany.

Le 19 février 2011, les grands-parents de Bethany se sont alors déplacés jusqu’au domicile de la jeune femme, et ils ont trouvé sa voiture garée dans un angle étrange, et un des pneus était crevé. Les grands-parents ont sonné plusieurs fois chez elle, sans obtenir de réponse. C’est alors que la police du comté de Loudoun fut prévenue.

True Case Files: The Disappearance of Bethany Decker

Les policiers ont découvert que cela faisait 3 semaines que Bethany ne s’était pas rendu au travail ni à ses cours. De plus, il n’y avait eu aucun mouvement sur son téléphone ni sur son compte bancaire depuis le dernier jour où elle a été vue. Emile et Ronald sont rapidement devenus les principaux suspects dans cette affaire. Comme Emile se trouvait à l’armée en Afghanistan à ce moment-là, il fut difficile pour les enquêteurs de le contacter. Ils purent finalement lui faire un interrogatoire par téléphone, et Emile s’est toujours montré coopératif. Il a finalement pu rentrer aux Etats-Unis pour passer le test du polygraphe et être interviewé.

Quand Ronald a été interrogé, il a affirmé que Bethany était bien rentrée le soir du 28 janvier 2011, et qu’il l’avait vu pour la dernière fois dans la matinée du 29 janvier, alors qu’elle partait au travail. Il pensait que Bethany était partie chez sa famille, et que c’était pour cette raison qu’il ne s’était pas inquiété. Mais ce que les policiers vont trouver étrange, c’est que le bail de l’appartement avait expiré, et que Ronald était donc simplement parti vivre chez sa mère. A aucun moment il avait trouvé cela étrange, et à aucun moment il n’avait cherché à contacter Bethany pour cela.

La famille et les amis de Bethany vont raconté aux enquêteurs que la jeune femme avait peur de Ronald. C’était un homme violent, extrêmement jaloux et possessif. Si elle sortait sans lui, il l’obligeait à lui envoyer une photo d’elle pour lui montrer où elle était et avec qui. Il devint évident que la dernière fois que Bethany avait été vue, le 28 janvier chez ses grands-parents, elle était en train de parler à Ronald via message, et qu’il était très énervé qu’elle soit partie à Hawaii seule avec son mari.

Episode 14 - The Disappearance of Bethany Decker - Military Murder Podcast
Ronald Roldan

Le passé de Ronald va être fouillé, et on découvre qu’il a un casier judiciaire et qu’il avait été condamné pour intoxication publique, vol d’identité et destruction de propriété. Les policiers réussirent à obtenir un mandat de perquisition afin de fouiller la maison où vivait Ronald avec sa mère. Ils prirent tous les appareils technologiques : téléphones, ordinateur portable, tickets de caisse, papiers d’immigration… mais ils n’ont trouvé aucun élément qui aurait pu les aider à retrouver Bethany.

Ronald va alors cesser de se montrer coopératif avec la police. Que ce soit du côté de Ronald ou d’Emile, les enquêteurs n’ont trouvé aucun indice pour faire avancer l’enquête. Au fil du temps, alors que le terme de Bethany se rapprochait, les policiers ont contacté les hôpitaux de Virginie en leur montrant des photos de la jeune femme, afin qu’ils soient prévenus s’ils la voyaient. Bethany étant enceinte au moment de sa disparition, elle se serait forcément rendu dans un hôpital pour accoucher si elle était toujours en vie. Mais les mois passèrent, sans aucune nouvelle de la jeune femme.

En 2014, Ronald vivait toujours en Virginie et avait commencé une relation avec une femme nommée Vickey Willoughby. Elle avait ensuite tenté de fuir Ronald, qui se montrait violent, en déménageant en Caroline du Nord. Mais Ronald l’avait suivie. Lors d’une altercation entre les deux, elle avait prit un poing américain pour se défendre et avait réussi à frapper Ronald. Mais Ronald avait ensuite réussi à se saisir de l’arme et l’avait frappée violemment à la tête. Vickey fut hospitalisée et survécu à ses blessures, mais elle y perdit un oeil. Ayant agit en état de légitime défense, elle ne fut pas inculpée.

Ronald a été accusé d’agression avec une arme mortelle et de tentative de meurtre. Après cette altercation, il a été emmené à la prison du comté de Moore et détenu sous caution. Sa caution s’élevait à 1 million de dollars. Alors qu’il se trouvait en prison, des enquêteurs lui ont rendu visite et lui ont demandé s’il avait quelque chose à leur révéler sur la disparition de Bethany. Mais Ronald leur a répondu de consulter son avocat. En 2015, son avocat a révélé que Ronald souhaitait plaider non coupable. Plus tard, l’émission Dr Phil a consacré un épisode à l’affaire Bethany Decker, et Vickey Willoughby a été invitée sur le plateau pour témoigner. Elle dira que lors de leur dernière altercation, Ronald lui aurait dit qu’il était capable de faire disparaître des gens.

Episode 14 - The Disappearance of Bethany Decker - Military Murder Podcast
Vickey Willoughby sur le plateau de Dr Phil

En mai 2016, Ronald a plaidé coupable à deux accusations de voies de fait et a été condamné à passer maximum huit ans en prison. En novembre 2020, un mandat d’arrêt est obtenu contre Ronald pour l’enlèvement de Bethany. Depuis, Ronald est enfermé dans un centre de détention du comté de Loudoun. Après avoir purgé sa peine, l’United States Immigration and Customs Enforcement prévoit de l’expulser vers sa Bolivie natale. A ce jour, le corps de Bethany Decker n’a jamais été retrouvé.