Le meurtre de Sherri Jarvis : une Jane Doe identifiée des années plus tard.

Sherri Ann Jarvis est née le 9 mars 1966. Surnommée Tati par ses amis, elle était la fille de Don Jarvis Sr et Kerry Zumbrunnen. Elle était décrite comme étant gentille et extravertie mais également assez rebelle. En 1979 elle sera placée en foyer d’accueil à Stillwater dans le comté de Washington, à cause de certains comportements jugés problématiques. Le foyer d’accueil était géré par le couple Dick et Judith Anderson et était destiné à des jeunes entre 12 et 18 ans en attendant leur comparution devant un tribunal pour mineurs.

En mars 1980, Sherri s’enfuit du palais de justice avec deux « soeurs » du foyer et iront jusqu’à Green Bay, dans le Wisconsin. Les deux soeurs vont ensuite décider de rentrer chez elles mais Sherri refusera de les suivre avant de partir seule à pieds. En août de la même année, alors qu’elle est toujours en fugue, Sherri envoi une lettre à ses parents dans laquelle elle explique avoir été très contrariée d’avoir été mise en foyer d’accueil et qu’ils n’auraient plus de nouvelles d’elle jusqu’à ce qu’elle atteigne sa majorité.

Le 1er novembre 1980 aux alentours de 9h30 du matin, un corps nu est retrouvé par un camionneur sur l’Interstate 45, près d’un parking de relais routier dans la ville de Huntsville, au Texas. Lorsque les policiers arrivent, ils découvrent le corps d’une jeune fille qui avait été battue et étranglée avec des collants. Il y avait des ecchymoses présentes sur de nombreuses parties de son corps, sa paupière droite et ses lèvres étaient gonflées, elle portait une chaîne en or autour du cou avec un pendentif rectangulaire et des sandales rouges à talons hauts se trouvaient non loin d’elle. Lors de l’autopsie, il est révélé qu’elle était morte six heures auparavant et qu’elle avait été agressée sexuellement par un objet contondant. Ses sous-vêtements et une paire de collant ont été retrouvés à l’intérieur de son vagin, et une trace de morsure était présente sur l’une de ses épaules. L’autopsie a également révélé que la fille avait été en bonne santé de son vivant et qu’elle pouvait appartenir à la classe moyenne. Selon le coroner, la cause de la mort serait l’asphyxie et son âge serait estimé entre 14 et 18 ans.

Reconstruction du visage de la jeune fille.

Suite à la découverte du corps, une reconstruction médico-légales du visage de la jeune fille sera rendue public lors d’un appel à témoin, et les témoignages ne vont pas tarder à arriver. Un directeur de la station-service South End Gulf affirme avoir rencontré l’adolescente le 31 octobre 1980 vers 18h30, accompagnée d’un homme blanc qui conduisait une Chevrolet Caprice bleue. Elle portait un t-shirt jaune, un pull en tricot blanc, un jean bleu et des sandales rouges à talons hauts. Elle aurait demandé des renseignements sur l’unité pénitentiaire d’Ellis avant de repartir à pieds, seule.

Deux serveuses du relais camion Hitch’n’Post diront également avoir discuté avec la fille ce jour-là. Elles décriront la même tenue vestimentaire rapporté par le directeur de la station-service, et en discutant avec la jeune fille celle-ci leur aurait dit qu’elle venait d’Aransa Pass au Texas et qu’elle cherchait des renseignements sur l’unité pénitentiaire d’Ellis pour voir un ami qui s’y trouvait. Une des serveuses, la trouvant particulièrement jeune pour traîner ainsi seule, va lui demander son âge. La jeune fille aurait répondu avoir 19 ans, mais la serveuse peu convaincue va lui demander si ses parents savaient qu’elle se trouvait ici. La jeune fille aurait répondu que personne ne s’en souciait, et la serveuse avait fini par lui dessiner une carte pour l’aider à rejoindre le pénitencier. Personne ne pensa à lui demander son prénom et la fille finira par quitter le relais. Ce sera la dernière fois qu’elle sera aperçue.

Suite à ces informations, les enquêteurs vont interrogé les employés et les détenus du pénitencier d’Ellis, mais tous nieront connaître la victime et rien ne prouvera que l’un d’eux avait un lien avec elle. Malgré les nombreux comptes rendus médiatiques, personne ne vint réclamer le corps de la jeune fille. De plus, il n’y avait aucun rapport de disparition concernant son profil. Dans l’incapacité de l’identifier formellement, cette jeune fille fut ainsi renommée Walker County Jane Doe. Elle sera enterrée en janvier 1981 au cimetière d’Oakwood et l’inscription « Femme blanche inconnue. Décédée le 1er novembre 1980. » sera gravée sur sa pierre tombale.

Ses restes seront exhumés en 1999 afin de procéder à de nouvelles analyses ADN. Ses chaussures à talons hauts seront également analysées mais les résultats ne seront pas rendus public. L’affaire de la Walker County Jane Doe, qui était classée sans suite, sera réouverte en 2015 par le bureau du shérif du comté de Walker. La même année, deux personnes provenant de la même famille ont retrouvé une collection de photos personnelles où se trouvait également la photographie d’une jeune fille datant de l’été 1980. La fille sur la photo avait des traits caractéristiques de la Walker County Jane Doe, et les deux personnes ont affirmé l’avoir rencontrée dans un motel situé à Beeville au Texas cet été-là. Elle se faisait appeler Kathleen (ou Cathleen) et leur avait confié qu’elle devait rendre visite à un ami en prison. Selon leurs souvenirs, elle vivait probablement avec un couple à cette époque.

En 2020, le bureau du shérif du comté de Walker va s’associer à Othram Incorporated, une société américaine spécialisée dans la généalogie médico-légale afin d’identifier des personnes décédées ou victimes de meurtre. Grâce à l’ADN retrouvé sur les restes de la victime, ils ont ainsi pu établir son arbre généalogique. Ils découvrirent que ses parents étaient décédés respectivement en 2018 et 2019, et ils ont donc contacté d’autres membres de sa famille qui étaient toujours vivants afin d’y prélever leur ADN et l’utiliser pour faire avancer l’enquête. En septembre 2021, l’identité de la Walker County Jane Doe est formellement identifiée comme étant Sherri Ann Jarvis, disparu 40 ans auparavant. Son identité sera révélée publiquement en novembre 2021 par le bureau du shérif du comté de Walker.

 Connie LeTourneau, qui avait été la meilleure amie de Sherri, déclarera à son sujet : « Nous l’appelions Tati. Nous aimions passer du temps ensemble. On s’asseyait en écoutant de la musique avec nos amis. C’était la chose la plus importante pour elle : être avec des amis. […] J’ai passé 40 ans à la chercher. J’ai cherché partout : journaux, Facebook, sites Web, etc. J’ai regardé et regardé, et demandé et demandé, mais personne ne savait rien. Son père a gardé le même numéro de téléphone pendant 38 ans, espérant qu’elle appellerait un jour. »

Il y a eu des théories comme quoi Sherri avait pu être assassinée par Henry Lee Lucas, un tueur en série qui sévissait au Textas à l’époque. Mais il a été révélé que la marque de morsure sur l’épaule de Sherri ne correspondait pas à la dentition de l’homme et aucun autre ADN lui correspondant n’a été retrouvé sur le corps de la jeune fille. Il y eût une autre théorie selon laquelle Sherri avait eu le malheur de croiser le chemin d’un autre tueur inconnu, qui avait assassiné trois femmes en 1980 et dont les corps avaient été également retrouvés sur l’Interstate 45. D’autres ont prétendu qu’il était possible que Sherri ait été tuée et agressée par une femme car il n’y avait aucune preuve biologique, comme du sperme, sur son corps lors de l’autopsie. Il a été seulement prouvé qu’elle avait été agressée sexuellement par des objets contondants au vu des blessures à l’intérieur de son intimité.

Il y a plus de quarante ans, Sherri avait affirmé à une serveuse d’un relais routier que personne ne se souciait d’elle. Pourtant, de nombreuses personnes ont œuvré pendant plusieurs années à découvrir son identité et ce qui lui était arrivé. Aujourd’hui, la tombe de Sherri a été changée pour y placer une stèle avec son nom, sa photo et sa date de naissance. L’enquête est actuellement toujours en cours pour découvrir le responsable de sa mort.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s