La mystérieuse disparition de Wissem Abdelaoui.

Wissem Abdelaoui

Wissem est née le 13 février 2003, elle était originaire d’Evry-Courcouronnes en région parisienne et était décrite comme une jeune fille sans histoires qui envisageait de devenir esthéticienne.

Le matin du 31 juillet 2019, Wissem, 16 ans, part de chez elle pour se rendre au salon Beauty Minute, situé à Villabé, où elle a pu obtenir un stage. Cela faisait un mois que la jeune fille avait commencé son stage et tout se passait bien. Mais plus tard dans la journée, vers 16h, le patron de Wissem appelle sa maman, Samira, pour lui dire que sa fille ne s’est pas présentée au salon. Les parents de la jeune fille s’inquiètent tout de suite, car Wissem était sérieuse et ponctuelle, et ce comportement ne lui ressemblait pas.

Samira tente de contacter Wissem mais elle ne répond pas. Très vite ils vont alors géolocaliser son téléphone portable et découvrir que Wissem se trouverait à Bezons dans le Val d’Oise, plus exactement dans l’allée de Szekszard, juste à côté du parc Bettencourt. Son père Mahi va directement se rendre à cet endroit mais ne trouvera aucune trace de sa fille. Très vite le téléphone de Wissem va s’éteindre, avec donc l’impossibilité de le borner. Avant cela, Wissem avait également supprimé tous ces réseaux sociaux.

Les parents de Wissem vont réussir à obtenir son journal d’appel, et on apprend qu’elle avait appelé un jeune homme majeur qui vivait à Bezons et avec qui Wissem avait rendez-vous cette journée là. Ce jeune sera retrouvé en novembre 2019 et interrogé par les policiers. Il expliquera qu’il était allé manger au Mcdonald de la Défense avec Wissem, puis qu’il avait dû passer à Decathlon. Selon lui, Wissem l’attendait à l’extérieur du magasin, et elle avait disparue à son retour. « Le problème, c’est que les policiers n’ont pas vérifié s’il disait vrai », a déclaré l’avocat des parents de Wissem, Me Arash Derambarsh.

Les policiers vont classer la disparition de Wissem comme une fugue, car dans le passé, l’adolescente avait déjà fugué une fois de l’internat, pendant 12 heures. Mais cette fois les parents ne croient pas à une fugue, car Wissem n’avait aucune raison de tout quitter, d’autant plus qu’elle avait laissé toutes ses affaires, dont sa carte bancaire et sa pièce d’identité.

Plus tard, une réceptionniste d’un hôtel lyonnais va contacter l’association Enfants Disparus car elle est persuadée d’avoir reconnu Wissem à l’accueil. Les policiers vont vérifier les enregistrements des caméras de surveillance et les envoyer aux parents de l’adolescente, mais ces derniers affirmeront que ce n’est pas leur fille sur les images. Cinq mois après la disparition de Wissem, un gérant d’un restaurant kebab situé en Seine-Saint-Denis prévient la famille pour signaler que Wissem s’était rendue à son établissement avec plusieurs autres filles travaillant dans la prostitution, mais après vérification cette jeune fille n’était pas Wissem.

Les proches de Wissem pensent qu’elle est retenue contre son gré par quelqu’un. En effet, ils décrivent Wissem comme vulnérable et facilement influençable. Samira confie ses craintes : « On avait une bonne relation, c’est pour ça que ce n’est pas normal qu’elle ne donne pas de nouvelles. C’est la preuve qu’elle est sous la coupe de quelqu’un. Certainement manipulée. » Avec l’aide de leur avocat, Samira et Mahi vont déposer plainte avec constitution de partie civile pour enlèvement et séquestration. Désormais, la disparition de leur fille est considérée comme une disparition inquiétante.

La meilleure amie de Wissem, Sasou, utilise les réseaux sociaux pour la retrouver. Sur Twitter, elle a lancé le hashtag #oùestwissem qui a été partagé plus de 8000 fois. « On n’arrêtera jamais de chercher. Jusqu’à mon dernier souffle » dit-elle. De leur côté, Samira et Mahi continuent de distribuer des avis de recherche de leur fille. « Ma vie s’est arrêtée ce 31 juillet-là. On ne fait pas de projets, on veut juste la retrouver », explique Samira, qui a toujours l’espoir de retrouver sa fille qui n’a plus donner signe depuis le 31 juillet 2019.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s