Le meurtre d’Aniah Blanchard.

Aniah Blanchard

Née le 22 juin 2000 à Homewood dans l’Etat de l’Alabama, Aniah était la fille d’Elijah Blanchard, un homme d’affaires, et d’Angela Haley-Harris, une infirmière. Elle avait également un grand-frère nommé Elijah Jr. Ses parents sont divorcés et sa mère s’est remariée avec le combattant de l’UFC Walt Harris, avec qui elle a eu d’autres enfants.

Aniah était décrite comme une jeune fille généreuse, travailleuse et intelligente. Elle était également très proche de sa famille. Elle adorait passer du temps avec son grand frère, elle s’occupait beaucoup de ses demi-frères et soeurs, et elle avait de bonnes relations avec ses parents et son beau-père. Aniah jouait dans l’équipe de softball de son lycée, dont elle a été diplômée. Par la suite, elle est partie avec son grand frère au Southern Union State Community College où elle étudiait l’éducation des enfants.

Aniah ( à gauche) et une partie de sa famille.

Le mercredi 23 octobre 2019, Aniah est partie rendre visite à sa mère et à son beau-père. Elle échange également des messages avec sa colocataire, lui disant qu’elle avait rendez-vous avec un homme dans la soirée. A 23h09, Aniah lui envoie un message pour lui dire qu’elle rentrera bientôt. A 23h38, elle lui envoie qu’elle est finalement en train de fumer. Puis à 23h40, elle lui dit qu’elle est en compagnie d’un homme nommé Eric. Le lendemain matin, sa colocataire se rend compte qu’Aniah n’est pas rentrée. Sans parvenir à la joindre sur son téléphone portable, elle prévient la famille de la jeune femme qui s’inquiète immédiatement, car ce n’était pas un comportement qui lui ressemblait. La police d’Auburn est ainsi prévenue.

La colocataire d’Aniah dira plus tard qu’elle avait un mauvais pressentiment en lisant les derniers messages d’Aniah ce soir-là, car elle avait l’impression que ce n’était pas réellement Aniah qui lui parlait. Comme si quelqu’un avait prit le téléphone de la jeune femme pour discuter à sa place.

Le 26 octobre, un résident d’un complexe d’appartements à Montgomery appelle la police pour prévenir qu’une voiture inconnue est garée sur leur parking. Les policiers découvrent qu’il s’agit de la voiture d’Aniah, une Honda CR-V 2017 noire. En l’examinant, ils se rendent compte que la voiture est abîmée sur la porte extérieure côté passager ainsi que la présence d’un impact de balle, mais encore plus troublant, ils découvrent également du sang sur le siège passager. Ce sang sera analysé et sera révélé comme étant celui d’Aniah. L’intérieur de la voiture dégageait notamment une forte odeur de nettoyant:

Un témoin va se manifester et affirmer que le 23 octobre, aux alentours de 23h30, il a vu une jeune femme correspondant à la description d’Aniah accompagnée d’un homme à bord d’une Honda CR-V 2017, à la station service Chevron à Auburn. Les enquêteurs vont réussir à obtenir les images de vidéosurveillance enregistrées cette nuit, et ils y voient une Honda CR-V 2017 noire se garer près des pompes à essence. Un jeune homme Noir en sort, suivie par Aniah. Ils entrent à l’intérieur de la station et ressortent ensuite ensemble. Les seules images rendues publiques sont celles où l’ont voit Aniah rentrer dans la station service.

Les dernières images d’Aniah

Un autre témoin dira avoir vu Aniah cette même nuit, en train de discuter avec un homme près d’un magasin. Cet homme aurait ensuite violemment pousser Aniah dans sa voiture, avant de s’installer sur le siège conducteur et partir. Les policiers ont pu trouver la géolocalisation du téléphone de la jeune fille cette nuit là, et ils apprennent qu’elle serait partie d’une station service pour joindre un lotissement en direction de Longleaf Drive et Cox Road à Auburn. Elle serait ensuite redescendue à la station service Chevron, pour ensuite partir vers le nord  sur South College Street en direction d’Auburn Camp Road. Puis le téléphone s’éteint alors qu’elle se trouve dans le quartier de Clarion Inn.

La disparition d’Aniah Blanchard a tout de suie été jugée inquiétante. La police a lancé un appel à témoin afin de retrouver l’homme qui aurait été vu pour la dernière avec Aniah, et le 6 novembre 2019, le suspect est identifié comme étant Ibraheem Yazeed, 29 ans. L’homme avait été libéré sous caution après avoir été accusé de vol, de tentative d’enlèvement et de meurtre, et de possession de marijuana. Le 7 novembre, la police émet un mandat d’arrêt contre Yazeed, et ce dernier fini par intercepté après avoir tenté de fuir sur l’Interstate 10. Il a d’abord été emmené à la prison du comté d’Escambia, puis extradé vers l’Alabama dans une prison du comté de Lee, où il a été placé à l’isolement.

La disparition d’Aniah a fait l’actualité nationale tandis que des recherches approfondies ont eu lieu à Auburn et aux alentours pour retrouver la jeune femme, mais en vain. Le 22 novembre, Antwain Fisher est arrêté et accusé d’avoir participer à la disparition d’Aniah. Il avait déjà été condamné pour meurtre. Le 25 novembre, la police arrête un autre suspect, David Lee Johnson Jr. Dans des aveux rendus publics en juin 2020, Fisher a raconté que le 24 octobre 2019, entre 5h et 6h du matin, Yazeed serait venu le chercher au domicile de Johnson. Il avait en sa possession la voiture d’Aniah, et avait dit à Fisher qu’il avait besoin de plus d’essence.

Yazeed et Fisher se sont alors rendus dans une station service acheter de l’essence, et Yazeed lui aurait dit qu’il devait aller chercher quelque chose. Ils sont allés jusqu’à Montgemerry, où Yazeed avait récupéré un fusil d’assaut. Fisher dira ensuite qu’ils ont été jusqu’à un cimetière près de l’Interstate 85, et que Yazeed a sortit du coffre une grosse couverture d’où dépassait une paire de jambes. Yazeed serait ensuite parti dans les bois environnants avec la couverture, avant de rejoindre Fisher. Ce dernier lui aurait demandé s’il s’agissait bien d’un corps, ce à quoi Yazeed aurait répondu que cela n’aurait aucune répercussion sur Fisher. Fisher a été accusé d’enlèvement au premier degré, avant que l’accusation soit rejetée.

Le 25 novembre 2019, les enquêteurs découvrent des restes humains dans une zone boisée du comté de Macon. Parmi ces restes, ils ont trouvé des vêtements similaires à ceux qu’Aniah portait le jour de sa disparition, et un crâne avec un impact de balle. Le 27 novembre, l’autopsie révèle qu’il s’agit bien d’Aniah Blanchard, et qu’elle a été mortellement blessée par balle.

A ce stade de l’enquête, les soupçons de la colocataire d’Aniah se sont révélés justifiés. Rappelons que, le 23 octobre à 23h08, Aniah avait envoyé un message à sa coloc lui disant qu’elle comptait rentrer bientôt, avant de se rétracter et de lui dire à 23h38 qu’elle restait dehors pour fumer en compagnie d’un homme nommé Eric. Il est fort probable que Yazeed avait fini par prendre possession du téléphone d’Aniah après lui avoir fait du mal, et que Eric soit un nom inventé de sa part.

Désormais, Yazeed fait face à deux chefs d’accusation de meurtre qualifié, l’un pour avoir commis un meurtre dans une voiture en utilisant une arme mortelle, et l’autre pour avoir commis un meurtre lors d’un enlèvement au premier degré. Il risque la peine de mort pour ces deux chefs d’accusation. Une audience préliminaire était prévue en mars 2020, mais la pandémie de COVID-19 l’a obligée à être reportée plus tard, et c’est finalement le 3 juin 2020 que s’est tenue l’audience. En attendant sa condamnation, Yazeed est enfermé à la prison du comté de Lee.

Plus tard, Angela Harris s’exprimera à propos de sa fille : « Depuis qu’elle était petite, je lui ai appris le monde. J’ai été infirmière spécialisée dans les agressions sexuelles pendant 20 ans et j’ai vu tout ça », dit-elle. « Aniah avait peur que quelqu’un lui fasse du mal. Elle était toujours aussi paranoïaque. elle a même mis des trucs contre sa porte la nuit parce qu’elle ne voulait pas que quelqu’un vienne la chercher. […] Aucun jour n’est pareil. Je dois continuer à me rappeler que c’est réel. Je me dis littéralement un million de fois par jour, «c’est arrivé». Je me réveille le matin et je me dis: « Oh mon Dieu, ma fille a été assassinée. Aniah n’est pas là. Je ne l’ai pas. Je ne peux pas l’appeler. Je ne peux pas la toucher. Je ne peux rien faire. » Cela ne semble tout simplement pas réel. »

Après ce drame, Angela a créé Aniah’s Heart, une association à but non lucratif qui tend à offrir des cours d’auto-défense gratuits aux adultes et aux enfants. Angela s’est également battue pour faire accepter la loi d’Aniah, une loi qui réforme la mise en liberté sous caution. En Alabama, les accusés ont droit à une caution tant qu’ils ne sont pas mêlés à des crimes capitaux. La loi d’Aniah élargirait cette exception à des crimes tels que l’enlèvement au premier degré, la violence domestique, le viol au premier degré, le vol au premier degré ect… En février 2020, la Chambre des Représentants de l’Alabama a voté en faveur de la loi d’Aniah.

« Je ne pourrais pas vivre avec moi-même si je ne faisais pas ça pour le reste de ma vie », dira Angela Harris. « C’est tellement nécessaire. Il semble que chaque semaine, quelqu’un commette un crime qui a des antécédents d’une infraction violente. » Après avoir été gardés plusieurs mois dans le cadre de l’enquête, les restes d’Aniah ont été rendus à la famille, qui a pu l’enterrer dignement le 7 novembre 2020.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s