Romain Lannuzel : disparu lors d’un échange Erasmus.

Romain Lannuzel était un étudiant de 20 ans originaire de Brest. Au moment de sa disparition, il était en voyage à Barcelone dans le cadre d’un échange Erasmus. 

Romain Lannuzel

Costaud, les yeux bleus, 1m87, Romain est décrit comme un jeune homme sociable et charismatique. C’est au mois de septembre 2007 que Romain arrive à Barcelone. Il voyageait avec un ami, Renaud, tous deux admis en licence d’anglais dans le programme Erasmus. « Il était super heureux d’être ici, il avait rencontré pleins de gens. » confirme une amie. C’est ici que Romain va fêter ses 20 ans, un mois avant de disparaître. A propos de son ami, Renaud confie : « Romain était quelque qui n’avait aucun problème, ni psychologique, ni financier, ni au niveau de la drogue ou d’alcool, ni au niveau de ses relations. Ca allait probablement être une des meilleures années de sa vie, c’est pas une année où on décide de commettre un suicide ou de fuguer. »

Renaud, Romain, et une amie

Au matin du 13 novembre 2007, Romain se rend à un examen. Il retrouve un peu plus tard son ami Renaud. Vers midi, chacun part de son côté. Renaud est la dernière personne à avoir vu Romain en vie.

Le jeune homme prend le train pour se rendre chez lui à Sabadell, où il avait trouvé une nouvelle colocation avec deux étudiants espagnols. Au moment de sa disparition, Romain navigue entre deux appartements pour déménager ses affaires. Vers 19h, il passe un dernier appel à ses anciennes colocataires pour leur dire qu’il viendrait récupérer des affaires dans la soirée. Sa colocataire qui l’avait eu au téléphone confirme que Romain semblait tout à fait normal, et qu’elle n’avait rien noté d’étrange dans sa voix ou autre. Mais le jeune homme ne viendra jamais prendre ses affaires. 

« Une personne qui passe un examen le matin ne disparaît pas le soir même, ça me paraît incohérent qu’il ai fait une fugue. Pour ça il faut être fou, et ce garçon n’avait rien d’un fou. » confie un professeur.

Lorsque les parents de Romain apprennent sa disparition, ils s’envolent vers Barcelone et s’adonnent à d’intenses recherches, mais sans succès. Six ans plus tard, ils engagent un détective privé, Jean-François Abgrall. Avec sa collaboratrice, Sandrine Wattecamps, ils ont fini par établir un rapprochement entre la disparition du jeune homme et un équatorien d’une quarantaine d’années nommé Oscar Vincente Castro Cedeno.

En janvier 2012, des policiers ont découvert chez lui le corps d’un jeune américain de 20 ans, qui avait été drogué et abusé sexuellement. L’équatorien avoue avoir « chassé des jeunes hommes étrangers à la peau blanche », et les policiers ont également découvert à son domicile des milliers de photos qui mettaient en scènes des jeunes hommes sans vie, parfois nus, et qui correspondaient au profil de ses « proies ». De plus, au moment de la disparition de Romain, l’homme résidait à Barcelone.

Le 5 avril 2017, après l’accord des magistrats, les parents de Romain Lannuzel eurent accès à ces photos. Et ils reconnurent formellement leur fils sur l’une d’elles. « Nous avons reconnu Romain sur une des photos. Ce fut un moment très difficile à vivre pour nous ».

Mais à ce jour, l’accusé n’a toujours pas révélé où est-ce qu’il aurait cacher le corps. Affaire à suivre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s