Le meurtre de Kanika Powell : un crime étrange.

Kanika Powell

Kanika est née le 31 janvier 1980. A l’âge de 18 ans, la jeune femme ressort diplômée du lycée Largo High School, situé au Maryland aux Etats-Unis. Par la suite, elle va s’engager dans l’armée et effectuer plusieurs missions en Corée, avant de rentrer aux Etats-Unis en 2004.

Elle vivait seule dans un appartement dans le comté de Prince George au Maryland, et avait fini par trouver un emploi dans un laboratoire de l’université de John Hopkins. Ce laboratoire était réputé pour résoudre « des problèmes complexes de recherche, d’ingénierie et d’analyse qui présentent des défis critiques pour notre nation », selon la description trouvée sur leur site. En 2006, Kanika obtient un poste de haute sécurité au sein du laboratoire, mais la jeune femme n’était pas autorisée à révéler les détails de son travail, ni à ses amis ni à sa famille. On savait juste qu’elle était impliquée dans des projets liés à la sécurité nationale. Il lui arrivait parfois de quitter la ville pour son travail, mais encore une fois la jeune femme devait se faire très discrète sur ses activités.

Kanika T Powell (1980-2008) - Find A Grave Memorial

Le 25 août 2008, la famille et les amis de Kanika reçoivent un mail inquiétant de sa part. La femme y écrit un long texte :

« Je voulais juste partager avec vous la chose la plus effrayante qui m’est arrivée ce week-end. Samedi soir vers 19 heures, un homme frappait à ma porte (comme vous le savez peut-être, je vis seule). J’ai demandé qui c’était et il n’a pas répondu, donc une fois que je me suis approché de la porte et que j’ai regardé par le judas, j’ai vu une silhouette masculine qui ne m’était pas familière du tout. J’ai demandé qui il était et tout ce qu’il a dit, c’est qu’il était du FBI et qu’il cherchait Kanika Powell. Cela m’a vraiment effrayée parce que cet homme connaissait mon nom. Il a tenu un blason mais pas de photo d’identité et il n’a jamais donné son nom. Il m’a dit qu’il me recherchait dans le cadre d’une enquête. Je lui ai dit que je n’avais aucune idée de ce dont il parlait et qu’il aurait besoin de me montrer des documents ainsi qu’un mandat quelconque. Alors il est parti, et j’ai regardé par la fenêtre de ma chambre et je l’ai vu marcher. J’ai aussi entendu une voix lui dire de marcher dans la direction opposée. […] J’ai appelé le FBI et ils m’ont dit que c’était probablement faux parce qu’ils ne venaient jamais à votre porte par eux-mêmes et ils laissent toujours une carte pour que vous puissiez les contacter. J’ai également appelé la police locale pour leur donner une description au cas où quelqu’un essaierait de violer ou de blesser des femmes célibataires. […] Qui sait qui sont ces gars et ce qu’ils font ailleurs… »

Le jour même de l’envoi de cet email, la police est venue chez Kanika pour fouiller la zone, mais ils n’ont rien trouvé. Kanika pensait alors avoir été victime d’un canular. Le 28 août 2008, aux alentours de 7h du matin, on toque à la porte de Kanika. En regardant dans le judas, la jeune femme découvre un homme différent de celui qu’elle a vu il y a quelques jours. Cet homme connaissait aussi son nom, et prétendait être un livreur qui devait lui remettre un colis. Mais Kanika remarque que l’homme n’a pas de colis dans les mains, et elle va à nouveau refuser d’ouvrir sa porte. L’homme est alors parti sans un mot, et sans laisser de colis derrière lui. Les policiers seront appelés de nouveau, mais ils ne trouveront aucune trace de l’homme.

Le même jour, Kanika devait faire des courses avant de partir en voyage pour son travail. Elle pensa qu’il était plus sûr d’y aller en journée. Elle quitte son appartement et revient quelques heures plus tard aux alentours de midi. Et alors qu’elle se trouve dans le couloir de son appartement, elle tombe face à l’homme étrange qui était venu sonner chez elle dans la matinée. Il l’avait attendue devant sa porte.

Avant que Kanika n’ait le temps de réagir, l’homme va lui tirer dessus à plusieurs reprises. Kanika s’effondre, tandis que l’homme prend la fuite. Un voisin alerté par le bruit va découvrir Kanika gisant par terre et appeler les secours. La jeune femme sera rapidement emmenée aux urgences, mais elle décédera le lendemain, le 29 août 2008.

Aucun indice ne fut trouvé, et personne n’a vu l’homme qui a tiré sur Kanika. De plus, son portefeuille et ses clés ont été retrouvés près de son corps, et rien n’a bougé dans son appartement, ce qui exclu la piste d’un vol qui aurait mal tourné. Les proches de Kanika ont affirmé qu’elle n’avait aucun ennemi, c’était une jeune femme sans histoires qui n’avait aucun problème dans ses relations. Alors pourquoi Kanika a-t-elle été tuée ? Pourquoi ces hommes avaient élaboré tout ce stratagème pour l’abattre ? Qui étaient-ils ?

Ce meurtre a fait naître plusieurs théories. Certains pensent que sa mort est liée à son travail au laboratoire de l’université de John Hopkins. Kanika ne devait rien dévoiler sur son travail, et même après sa mort le laboratoire a toujours refusé d’expliquer en quoi consistait le poste de Kanika. Selon les enquêteurs, rien ne prouve que la jeune femme a été tuée à cause de son travail. De plus, quand Kanika avait discuté avec sa mère pour parler de ces hommes étranges, à aucun moment elle n’avait mentionné que son travail pouvait être mêlé à cela.

D’autres ont aussi pensé que Kanika avait été tuée par Jason Thomas Scott, un tueur en série qui résidait également dans le Maryland. Le jeune homme travaillait pour l’United Parcel Service et utilisait les informations des clients de l’entreprise pour trouver ses victimes. Mais son mode opératoire ne correspondait pas à la manière dont a été tuée Kanika, et il a toujours nié être impliqué dans le meurtre de la jeune femme. En revanche, il fut condamné en 2012 pour l’assassinat de cinq femmes.

Les théoriciens soulignent qu’il pourrait y avoir un lien entre Kanika Powell et la mort de Sean Green. Lui aussi vivait dans le comté de Prince George, il travaillait au National Counterterrorism Center en Virginie du Nord et possédait lui aussi un poste de haute sécurité. Trois mois après la mort de Kanika, le 12 novembre 2008, Sean a été tué dans sa voiture par un tireur masqué, alors qu’il se rendait à la salle de gym. Tout portait à croire que le tueur connaissait les habitudes de Sean. De plus, le jeune homme a été tué à quelques kilomètres du domicile de Kanika.

Sean Green

Les meurtres de Kanika Powell et Sean Green ont donc de troublantes similitudes : tous deux vivaient seuls dans le même comté et occupaient un poste important lié à la nation, ils n’avaient pas d’ennemis, aucun antécédent criminel, et de plus ils ont été abattus à seulement trois mois d’intervalle.

Malgré ces points communs, on remarque qu’ils ont été tués de deux manières différentes. Sean n’avait rien vécu d’étrange avant sa mort, ou en tout cas il ne l’avait pas dit à ses proches. Il a ainsi été tué brutalement dans sa voiture, sans avoir eu le temps de prévenir personne. Tandis que pour Kanika, les coupables ont tenté de l’attirer à l’extérieur par diverses méthodes, et la jeune femme avait eu le temps de prévenir sa famille et de voir du monde.

Douze ans plus tard, on ne sait toujours pas pourquoi Kanika Powell a été tuée, ni par qui. Une récompense de 25 000$ est offerte pour quelconque information qui pourrait aider à retrouver les coupables.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s