Disparition mystérieuse au Pérou : l’affaire Jesse Galganov.

Jesse Clint Galganov est un américano-canadien né le 8 février 1995. Fils de Todd Galganov et Alisa Clamen, il est décrit comme un jeune homme aventureux aimant la randonnée, intelligent, drôle et proche de sa famille.

Diplômé de l’Université Wesleyan à Middletown, dans le Connecticut, Jesse avait pour objectif de rejoindre l’université de médecine de Philadelphie. Mais avant cela il avait décidé de prendre une année sabbatique pour voyager ; son périple devait commencer en Amérique du Sud pour ensuite se terminer en Asie. Le 24 septembre 2017, Jesse s’envole pour le Pérou et y prévoit de faire de la randonnée sur le sentier de Santa Cruz, qui se situe dans le parc national Huascarán. Grand de plus de 340 000 hectares, ce parc qui se situe dans le massif montagneux de la Cordillère Blanche est considéré comme une réserve de la biosphère et patrimoine mondial par l’UNESCO.

Le 27 septembre, Jesse quitte la capitale Lima à bord d’un bus Cruz del Sur et arrive à Huaraz le 28 septembre vers 6h30 du matin. Le jour même, il prévoit de commencer son périple sur le sentier de Santa Cruz. Avant de partir, Jesse envoi un texto à sa mère Alisa pour la prévenir de son trajet qui va durer plusieurs jours et il la prévient également qu’il ne pourra sans doute pas lui parler à cause du réseau inexistant. Il ajoute qu’il pourra la contacter à nouveau vers le 2 octobre. Mais passé cette date, Jesse ne donne aucune nouvelle. Alisa tente de le joindre plusieurs fois sur son téléphone mais elle n’obtient aucune réponse. Elle va ensuite contacter Julien Miller, un ami proche de son fils, pour savoir s’il a des nouvelles. Mais Julien dira que si Jesse était très actif sur les réseaux depuis le début de son voyage, il avait désormais cesser toute activité et communication. Jesse avait également réservé un vol pour la Bolivie le 5 octobre, mais il ne se présentera jamais là-bas. De plus en plus inquiète de ce comportement inhabituel, Alisa prévient l’Ambassade du Pérou.

Jesse et ses parents

Peu après avoir signalé la disparition de Jesse, Alisa s’est rendu au Pérou pour participer aux recherches et s’est rapidement rendu compte de quelques défaillances dans l’enquête. Au moment où Jesse avait entreprit sa randonnée à Santa Cruz, il se trouvait à Huaraz et séjournait à l’auberge Kame House. Mais les gérants de l’auberge ont donné des informations contradictoires, affirmant que Jesse s’était bien enregistré chez eux pour ensuite se rétracter. Mais les images d’une caméra de surveillance ont bien filmé Jesse quittant la gare routière et entrer dans l’auberge au matin du 28 septembre. Les contradictions de l’auberge paraîtront fortement suspectes pour la famille. Le fournisseur de service de téléphonie n’a pu donner aucun détail sur le lieu où le téléphone de Jesse a cessé de borner pour la dernière fois, et de plus, le service administratif du parc Huascarán a affirmé que personne ne s’était inscrit pour une randonnée sur le sentier le jour où Jesse avait disparu. Pourtant, Jesse avait bien dit à sa mère qu’il y était inscrit, et deux randonneurs français vont rapporter avoir camper avec lui le 30 septembre. Tous ces éléments laissent supposer à la famille du jeune homme un acte criminel couvert par la corruption du pays. Alisa a été désemparée de voir à quel point la police péruvienne semblait peu impliquée dans la disparition de son fils et à quel point les locaux étaient méfiants.

Il existe plusieurs théories qui entourent la disparition de Jesse, comme le fait qu’il aurait succombé au mal des montagnes. En effet, certains sentiers peuvent atteindre plus de 4000 mètres de hauteur ce qui peut provoquer chez certains des étourdissements, des maux de tête, des essoufflements et conduire parfois au coma dans les cas les plus graves. Les touristes français qui auraient camper avec Jesse diront que le jeune homme se sentait malade, et des touristes tchèques affirmeront l’avoir rencontré le 1er octobre alors qu’il leur demandait de l’eau, semblant fatigué.

Mais si Jesse avait fait un coma à cause du mal des montagnes, son corps aurait forcément été retrouvé sur le chemin ou ailleurs. Or, d’autres randonneurs qui ont emprunté le même chemin que lui peu après diront ne pas l’avoir vu. Alisa, qui a parcouru le même itinéraire que son fils sur le sentier de Santa Cruz, dira que l’endroit est dangereux et qu’il est facile de glisser sur le terrain en altitude. Il est possible que Jesse ai pu avoir un accident et tomber quelque part, mais ni son corps ni aucun effet personnel ne fut trouvé.

La disparition de Jesse n’est pas un cas isolé au Pérou. On y recense une centaine de disparitions d’étrangers, parmi elles : Nathaly Salazar, une espagnole de 28 ans ayant disparu le 2 janvier 2018 après avoir quitté son auberge à Cuzco, une ville du sud-est du Pérou. Carla Valpeoz, 35 ans, a disparu le 11 décembre 2018 à Cuzco également. Le 24 janvier 2022, c’est Natacha de Combrugghe, une touriste belge de 28 ans qui disparaît à son tour dans le petit village de Cabanaconde.

A ce jour, Jesse n’a toujours pas été retrouvé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s